Bouh de laine et chant de coton

29 mars 2017

Bulletin météo de mars...défi de Louise "Robe cocktail météo"...

002 (3)Quand Louise a publié son projet pour mars 2017 intitulé "robe cocktail météo", j'ai été aussitôt séduite par sa proposition. Faire une robe tout au long du mois de mars en se laissant guider par la météo du moment où l'on tricotait cette robe, un vrai délice. Quelle idée originale et ludique. Le mois de mars, époque où le printemps et l'hiver se livrent  combat pour avoir la place, est traditionnellement un mois capricieux côté météo. Cette année, nous avons été particulièrement gâtés, tous les ingrédients étaient réunis et toujours avec excès, *grêle, vent, pluie, orage et soleil*, le tout parfois dans la même journée. Cette robe ne pouvait être que multicolore. Du blanc pour la grêle et la pluie, dés le 1er mars, le ciel se déchaînait, c'est donc la couleur de la bordure du bas, c'est par là que la robe se commence. Nous avons eu ensuite des journées mitigées avec soleil et pluie en mélange, d'où les rangs blancs mouchetés de bleu et les rangs jaunes. Mais à la mi-mars, le ciel s'est à nouveau assombri, deux jours d'orage avec pluie et grêle mêlées, ce sont les rangs bleu-marine et gris, puis blanc moucheté de bleu. Timide rayon de soleil avant l'éclaircie totale faisant naître l'arc en ciel aux rangs de la taille. Puis, cette dernière semaine, le printemps semble avoir gagné le combat, d'où le jaune du corsage. On en déduit que ce mois de mars était fidèle à lui même alors qu'on entend dire un peu partout qu'il n'y a plus de saison...

Pendant que je tricotais cette "robe météo", j'essayais de me souvenir d'une chanson apprise à l'école. J'ai assez vite retrouvé les paroles du refrain:

Giboulées peut être

Ciel éclaboussé

Grêle à la fenêtre

Vêtements cirés

Giboulées peut être

Chemins inondés

De la boue aux guêtres

Allons patauger

Ça correspondait bien à l'ambiance extérieure. Bon, pendant l'orage de grêle, je n'avais pas trop envie de chanter, j'avais la tête enfouie sous un oreiller attendant que ça passe. En écoutant quand même de temps en temps pour me rendre compte de l'ampleur du phénomène. L'orage m'angoisse, ce qui fait rire mon mari qui lui, sort sur la terrasse, pour mieux profiter du spectacle.

Maintenant il fait enfin beau et bon. De là à dire que le printemps s'est définitivement installé, il y a encore quelques échéances; comme les cavaliers au mois d'avril, période où le vent souffle dans tous les sens , ou les Saints de glace début mai, pendant lesquels de petites gelées sont encore possibles. Normalement, il n'y a qu'à partir du 13 mai (jour de ma fête) où l'on peut se croire enfin débarrassé de l'hiver. Cependant, on profite au maximum des belles journées annoncées. L'envie de s'occuper du jardin d'agrément revient avec les premières plantations de fleurs d'été. Les jardineries sont prises d'assaut, et les plages revivent. Les poupettes s'habillent de tenues colorées sur les blogs, en attendant de se dénuder un peu plus lors des chaleurs estivales. C'est tout de même plus gai!

Un grand merci à Louise pour ce tuto ludique et bien équilibré. Je me suis amusée lors de cette réalisation. La robe prévue à l'origine pour une poupée plus petite est facilement adaptable à une Nancy. Valie s'est fait un plaisir de l'enfiler...

011

004

pour aller faire la Belle au jardin!

Posté par LaMainVerte à 09:58 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : ,


27 mars 2017

Mémé, tu exagères!

068Mes petites filles chéries avaient eu la délicatesse de me donner leurs leggings usagés pour que je les transforme en leggings pour poupées. Et moi, je n'ai rien trouvé de mieux que de les ranger en attendant le moment opportun de les utiliser. J'ai été choquée en les revoyant dernièrement dans un tiroir attendant patiemment mon bon vouloir. J'en ai donc sorti un, de Poupoune (avec un gros trou au genoux, aïe! ça a dû faire mal!) et j'ai cherché la poupée au tour de taille correspondant au tour de cheville. C'est Nancy qui a été jugée avoir le bon gabarit. Donc, découpage du tissus à même le mannequin pour épouser les formes au maximum, un peu de couture à la main, un petit élastique à la taille...des leggings sont nés.

 

081

 

079

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Des leggings appellent une tunique. J'ai cherché un point en relief  et pour que les chevrons ressortent encore plus, j'ai décidé de les faire en couleur. Un petit col polo fermé devant, en contraste, pour casser la monotonie de l'empiècement uni.

Le point: nombre de mailles multiple de 8 + 1 (encre rose, laine rose; encre noire, laine écrue)

Rg1: *1env, 7end*, 1env

Rg2:  2end, *5env, 3end*, 5env, 2end

Rg3:  3env, *3end, 7env*, 3end, 3env

Rg4:  4end, *1env, 7end*, 1env, 4end

Rg5: *1end, 7 env*, 1end

Rg6:   2env, *5end, 3env*, 5end, 2env

Rg7:   3end, *3env, 5end*, 3env, 3end

Rg8:   4end, *1end, 7env*, 1end, 4env

Rg1 au Rg8= 1motif

Exécution de la tunique.

Laine pingo prémium, 1 pelote écrue, 1 pelote rose. aiguilles N°3.5, je tricote plutôt serré.

Dos:

Monter 33m [(4x8) + 1]

Faire 4rgs de point mousse

Puis mettre en place le motif. Faire 3 motifs complets soit 24rgs

Continuer en jersey en plaçant des diminutions au premier rg:

1m end, * 2m ens end, 2m end*→ reste 25m

Revenir env.

Faire 18rgs jersey

Diminutions d'emmanchures: 1fois 3m, puis deux rgs plus haut 1fois 1

Faire 10rgs de jersey supplémentaires

Rabattre 5m centrales.

Deux rgs plus haut, rabattre 6m d'épaule.

 

DEVANT:

Même travail que pour le dos jusqu'à la fin des 3motifs.

Puis 10rgs jersey.

Au 11e rg, rabattre les 3m centrales pour intégrer les bandes de boutonnage.

Continuer  côté gauche  en rajoutant  4m côté bande de boutonnage, ces 4m seront toujours tricotées au point mousse.

Au 19e rg, dim tous les deux rgs 1fois 3m et 1 fois 1m, pour l'emmanchure.

Au 32e rg rabattre les 4m mousse + 1m (5m)

Au 35e rg rabattre l'épaule.

Terminer le côté droit en symétrie, en rajoutant les 4m mousse et en répartissant deux boutonnières de 1m (la première après 2 barres de point mousse et la seconde après 5 barres de point mousse) 1jeté, 2m ens.

MANCHES:

Monter 13m. Faire 5rgs point mousse.

Au 6e rg de point  mousse, faire les augmentations: Doubler les 6 premières mailles, 1m end, doubler les 6 dernières mailles. On obtient 25m.

Faire deux motifs complets.

Commencer un troisième motif.

Au rg4 du troisième motif, rabattre 3m de chaque côté.

Puis, tous les deux rgs, diminuer 7x1m de chaque côté.

Rabattre à l'endroit en une seule fois les mailles restantes.

 COL:

Après couture des épaules, relever 24m le long du bord d'encolure. Tricoter 6rgs point mousse en augmentant tous les deux rgs, 1m aux extrémités de chaque côté. Rabattre souplement.

004

---------------------------

Le BONNET:

 

 

007Monter 57m laine fourrure blanche. Faire 2rgs point mousse.

Mettre en place le motif et en faire deux complets.

Continuer en jersey en faisant les diminutions suivantes:

Rg1: *3m, 2m ens*

Rg2: env

Rg3: end

Rg4: env

Rg5: * 2m end, 2mens*

Rg6: env

Rg7: end

Rg8: env

Rg9: *1mend, 2m ens*

Rg10: env

Rg11: end

Rg12: env

Rg13: 2mens

Rg14: env

Rg15: end

Rg16: env

Rg17: 2m ens, passer un fil dans les m restantes et serrer.

 

 

 

------------------------

Les BOTTES :

 

009Monter 24m laine écrue.

Faire deux rgs endroit.

Rg3: 2m dans la même m, 9m end, 2m dans la même m, 2m end, 2m dans la même m, 9m end, 2m dans la même m

Rg4: end

Rg5: 2m dans la même m, 11m end, 2m dans la même m, 2m end, 2m dans la même m , 11m end, 2m ens dans la même m

Rg6 et 7 en rose et en jersey

Rg8: mettre en attente les 12m de droite, continuer en jersey. Tricoter les 8m centrales en écru: prendre la première m sans la tricoter, tricoter les 6 suivantes, puis les deux suivantes ensemble, tourner

Rg9: Glisser la première m sans la tricoter, tricoter les 6 suivantes, puis les deux suivantes ensembles.

Continuer ainsi jusqu'à ce qu'il reste 8m en attente sur chaque aiguille. Après ces diminutions, il reste 24m

Reprendre alors les 8m de l'aiguille droite sur l'aiguille gauche, et faire deux rgs de jersey en rose. Puis un motif de chevron.

Ensuite deux rgs écrus et deux rgs laine fourrure, fermer.

Tricoter une deuxième botte à l'identique.

 

-------------------------------

J'espère que ces explications ne comportent pas trop d'erreurs, elles sont issues de notes sommaires. Comme je ne calcule rien au départ, que je tricote au feeling, l'ouvrage évolue librement au fur et à mesure. J'ai du mal à noter ce que je fais, vu que ce n'est pas toujours définitif. Ce n'est qu'arrivé à la fin, quand je suis à peu près satisfaite du résultat que j'essaie de me souvenir du déroulement de l'ouvrage. Les grandes lignes sont là...il suffit de laisser aller son imagination pour les compléter. :-)

005

 

Et voici Hollie prête à partir en balade, sur les chemins de garrigue, par ces belles journées printanières encore un peu fraîches le matin.

077

Posté par LaMainVerte à 08:07 - - Commentaires [42] - Permalien [#]
Tags : , , ,

23 mars 2017

C'est pas de notre ressort...

Lundi matin. Serge a passé un bon week end. Il reprend le boulot après une semaine de congés. Par cette  belle matinée, il a été affecté au nettoyage de la voirie et c'est avec entrain qu'il passe la débroussailleuse en sifflotant. Il repense au bon temps passé à se reposer en famille dans cette adorable location au bord du lac et... "MERDE!" La débroussailleuse livrée à elle même vient de faire un excès de zèle et broyer un câble téléphonique. Serge est brusquement ramené à la réalité. Oh, la boulette! Après vérification, il s'aperçoit que le faisceau n'est pas complètement sectionné. Un câble téléphonique, ce n'est pas trop délicat. Il suffit de remettre les fils en contact, un bout de Scotch noir autour du câble. Ni vu ni connu, ça devrait fonctionner le temps de se faire oublier. Il met encore un peu plus de coeur à l'ouvrage afin de s'éloigner rapidement du lieu du dérapage et ne plus y penser.

A l'autre bout du câble, une maison équipée de deux lignes téléphoniques et d'un accès internet. Les premières pluies d'automne arrivent. L'humidité s'installe. Les jours de fortes pluies, la ligne téléphonique grésille, internet subit quelques micro coupures. Puis le Mistral et la Tramontane s'affrontent, se disputent la place, se battent dans un duel sans concession...l'atmosphère se purifie et s'assèche, le câble téléphonique aussi. Le téléphone retrouve sa voix claire et internet revit. Mais une plus longue période humide s'installe...le téléphone se grippe pour de bon, alors qu'internet passe à travers le virus. Les messieurs dépanneurs appelés au secours vérifient le branchement tout en haut du poteau et ne trouvent pas de panne. De leur côté, tout est apte à fonctionner correctement. Mais de l'autre côté du câble, le problème persiste. Plus de ligne téléphonique principale, mais la ligne internet fonctionne. C'est donc encore supportable le temps de trouver la panne. Mais voilà que le temps se gâte pour de bon, la tempête fait rage, internet tombe malade à son tour. Les dépanneurs reviennent, ne trouvent toujours pas de défaut. Les habitants de la maison commencent à se poser des questions. Être privés de la ligne téléphonique principale passe encore, ça évite d'être dérangé par les coups de téléphones publicitaires. Mais être privé d'internet, un supplice insupportable. A force de tourner le problème dans tous les sens, la dame de la maison a une illumination: et si le cable était tout bonnement coupé au pied du poteau avant de disparaitre sous terre. Bingo!

WP_20170317_002

WP_20170317_001

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Puisque  le défaut était enfin trouvé , rappel des dépanneurs. Ils ont accepté de faire une réparation provisoire, tout en  prévenant les propriétaires de la maison qu'il allait falloir changer entièrement le câble, du poteau jusqu'à la maison, le tout en souterrain  sur pas moins d'une soixantaine  de mètres, en passant sur le domaine public. Et le tout à leur frais. Hou là! Mais c'est que ce n'est plus la même histoire, là! Étudiant la question sous cet angle, les habitants de la maison se sont dit qu'il allait être nécessaire de trouver le coupable. A première vue, il ne pouvait s'agir que de l'employé de la voirie affecté au nettoyage de la rue. Prise de contact avec la mairie. Oh mais dites donc, c'est que le nettoyage des rues n'est plus de leur compétence depuis que le village s'est fait absorber par l'agglomération qui vient de prendre le statut de Métropole. La possibilité d'avoir un interlocuteur en chair et en os devant soi s'éloigne à tire d'ailes. La secrétaire de mairie a envoyé un message au responsable nettoyage voirie de la métropole. Quatre jours passés pas de réaction. Retour à la mairie. Re message de la secrétaire. Un appel téléphonique du "métropolitain" qui demande à voir le câble pour juger par lui même, parce que , hein, les câbles téléphoniques, c'est de la responsabilité des " télécoms". Il voit pas ce qu'il viendrait faire dans cette affaire. Sans avoir vu le câble, il demande si ce câble était suffisamment protégé...on en déduit que ce ne peut pas être la faute de celui qui la coupé, mais de celui qui ne l'a pas protégé, donc le propriétaire du câble, donc les propriétaires de la maison. Oups, la victime devient coupable...la boucle est bouclée. La dame, qui est déjà bien remontée depuis qu'elle a découvert le câble sectionné et qui a répondu à l'appel du "métropolitain" commence à s'énerver. Il promet donc de venir voir sur place le lendemain dans l'après midi...donc aujourd'hui. Évidemment, il n'a pas honoré son rendez-vous. Et bien, demain, retour prévu à la mairie.

Pour une fois, on est bien décidé à ne pas laisser tomber. Y en a marre de tout subir. On n'aurait sûrement pas eu la même réaction si l'employé communal avait avoué sa faute, mais là, un mois sans téléphone et une semaine sans internet alors qu'on a continué à payer le service sans l'avoir, c'est la goutte d'eau qui a fait déborder le vase.

Affaire à suivre...

Posté par LaMainVerte à 19:36 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags :

08 mars 2017

Tuto suivi N°5 chez Myjanie...robe azalée...

img_0722-copie

Pour fêter l'arrivée du printemps en aiguilles et en beauté, Myjanie nous a concocté une belle surprise avec son tuto suivi N°5: une magnifique robe "azalée" aux tendres couleurs du printemps qu'elle a créée pour Marie-France et qu'elle nous propose de réaliser pour une poupée de même taille, en tuto suivi.

 

img_0717-copie

Je tente à nouveau l'aventure. J'ai déjà reçu la première partie. Après l'avoir parcourue, je me suis rendu compte qu'il n'y avait pas de réelle difficulté, mais qu'il allait falloir s'appliquer à bien suivre le pas à pas...mais je sais que je peux faire confiance à Myjanie pour me guider jusqu'au bout. Je vais donc me laisser guider et y prendre du plaisir comme pour les  fois précédentes. J'ai déjà choisi les laines...par chance j'avais ça dans mes caisses, des couleurs de printemps. C'est donc parti pour une 5eme expérience aux côtés de Myjamie que je remercie pour le sérieux et l'imaginaire mis dans ses belles tentations...

Allez donc faire un tour au Beau Pays de Fabrice et ses amis pour découvrir cette belle robe en live et découvrir les conditions de participation à ce 5eme tuto suivi...

ICI

 

 

Posté par LaMainVerte à 11:05 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags :

05 mars 2017

Nuage de lait...la suite...

Parce que J'étais entre deux ouvrages, que j'hésitais (et j'hésite toujours), me questionnant sur la façon de faire le suivant. Parce que j'ai retrouvé les boutons que je voulais au tout début pour la robe de Barbie "nuage de lait", boutons retrouvés lorsque je cherchais mes aiguilles à deux pointes. Parce que j'ai toujours cette poupée mannequin insatiable, qui me nargue sur le bahut de la salle à manger, me réclamant la suite de sa tenue. Pour toutes ces raisons, et peut être pour d'autres plus inconscientes, j'ai eu envie de me remettre à cette  tenue pour la compléter. Dans ma motivation, il y a certainement aussi cette invitation reçue par Miss Barbie. Sa robe était bien dans le thème, mais un peu légère pour le lieu et la saison. En ce début d'automne, les températures sont encore clémentes, alors une petite cape devrait suffire, des bottes et un parapluie parce que le temps change vite en cette saison plutôt capricieuse,  un sac pour mettre ses petites affaires pour la journée et de petits cadeaux pour ses hôtes (un bouquet de fleurs et une boite de chocolats).

Puisque j'avais retrouvé mes boutons, je les ai rapidement mis à la place des autres et je dois reconnaître que ça correspond mieux à ce que j'avais en tête dès le départ.

 

004

La ceinture ne me convenait pas non plus. Puisque mes boutons sont dorés sur les bords, je l'aurais bien vue dorée mais je trouvais ça un peu "bling bling". Mais quand Mimie m'a  gentiment susurré de la faire ainsi, ça m'a paru moins farfelu ,puisque nous étions deux à la voir ainsi. Et c'est cette option qui s'est imposée. Du coup, lâchons nous et mettons du doré par ci par là.

005

La cape n'y a pas échappé. Je l'ai réalisée avec la même laine que la tenue de soirée pour la poupée de Poupoune, laine écrue enchevêtrée de fil doré qui donne de la tenue à l'ouvrage. Je lui ai rajouté des épaulettes (ce sont des perles plates) et une bordure avec les petits pompons de la laine utilisée pour les finitions de la robe.

007

Pour le parapluie, j'ai retrouvé une ombrelle-cocktail dans ma boite à trésors. Je l'ai recouvert de papier crépon marron. J'ai rajouté des perles à chaque extrémité des baleines, au pommeau et à la pointe, une petite attache pour le fixer au poignet de la Miss.

008

Pour le sac, je ne me suis pas compliqué la vie, j'ai fait un genre de cabas avec un fond, légèrement évasé sur les côtés, une anse faite dans le même fil doré que l'attache du parapluie. Une petite boite de chocolats et un bouquet de violettes cueillies dans le jardin.

014

Le grand jour est arrivé et la Miss est fin prête pour son escapade du week end. Enfin, elle devra se contenter de ses chaussures roses, ou y aller pieds nus, parce que je réfléchis toujours à la façon de lui faire des chaussures qui tiennent la route. J'ai fait plusieurs essais mais aucun n'est suffisamment concluant pour moi. Le problème venant de la forte cambrure du pied. Mais je n'ai pas dit mon dernier mot.

016

 

En attendant, la voilà partie en voiture destination un royal relais de chasse, le Château de la Chasse dans la forêt de Montmorency. Arrivée sur les lieux, il fait tellement beau, qu'elle a décidé de garer sa voiture au parking et d'emprunter les allées cavalières pour se rendre au château.

images (3)

Elle aurait bien aimé avoir des bottes. Les chemins sont encore boueux des pluies de ces derniers jours . Les souvenirs l'envahissent. Elle se revoit avec nostalgie, au temps où étudiante, elle venait courir tous les week end sur ces chemins forestiers. Pendant que ces idées vagabondent, elle n'a pas vu le temps passer et elle a atteint le bout de la longue allée. Elle débouche sur le petit lac et comme à chaque fois, elle est submergée par l'émotion devant tant de beauté.

WP_20161030_001

Elle s'accoude à la rambarde et laisse son regard se perdre au fil de cette belle étendue d'eau dans laquelle le château se mire tout au fond du tableau. Elle est tirée de sa rêverie par le froufrou d'un vol de mouettes qui s'abattent sur l'eau, non loin d'elle.

WP_20161030_001

Elle reprend sa marche, en s'apercevant que les premiers invités commencent à arriver par le chemin opposé à celui qu'elle a choisi d'emprunter. Et c'est un peu essoufflée (décidément elle commence à manquer d'exercices physiques et devrait se remettre au sport) qu'elle atteint sa destination. Après les congratulations d'usage (au cours desquelles elle a obtenu maints compliments sur sa tenue si classe) le départ de la chasse à courre fut donné. Le silence retomba sur les lieux lui rendant son charme suranné et laissant le champ libre  aux fantômes du passé. N'ayant aucune accointances avec ce rituel de chasse qui lui parait bien cruel, la Miss n'a pas voulu se joindre à la meute. Elle va se contenter d'une petite promenade dans la forêt proche et pourquoi pas, se livrer à la recherche de champignons, comme elle avait l'habitude de le faire en famille, au bon vieux temps de son enfance. Optimiste, elle prend un grand panier et s'enfonce dans les sous bois. La généreuse lumière du soleil, filtrée par les grands arbres centenaires, donne tout leur éclat doré aux premières feuilles colorées par ce début d'automne.

20161030_171335

20161030_171219

 

 

 

 

 

 

Après avoir grimpé quelques temps, elle parvient, sur le plat, à une clairière plus dégagée au sol moussu dégageant une bonne odeur  d'humus. Et c'est là qu'elle aperçoit deux beaux cèpes, plantés dans la mousse verte qui  fait artistiquement ressortir la couleur noisette de leur beau chapeau à la courbure parfaite. Quelle chance! Elle est toute émue par sa trouvaille. Ça faisait si longtemps qu'elle n'en avait pas vu d'aussi gros et sains, même pas une petite attaque de limace. Elle se dépêche de les cueillir tout en  se félicitant d'avoir pris ce grand panier.

002 (2)

003

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Elle ferme les yeux et salive d'avance rien qu'en imaginant le goût parfumé de l'omelette aux cèpes qu'elle va pouvoir déguster un soir prochain. Nous la laisserons donc avec ses rêves culinaires, d'autant qu'elle va devoir rentrer rapidement puisque retentissent déjà au loin les cris et aboiements signifiant la fin de la chasse...

Moi qui n'aime pas trop ce genre de poupée mannequin, je me suis prise au jeu et je remercie Pipiou pour sa tentation "Barbie...un rien l'habille" à laquelle j'ai succombé avec bonheur.

Posté par LaMainVerte à 11:50 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


14 février 2017

Une mise en plis pour Rose...

Rose vient d'enfiler une tenue commencée depuis pas mal de temps, interrompue par ma "série pyjamas" et mes réalisations pour le tuto suivi N°4 de Myjanie. Cette tenue a donc été faite en plusieurs étapes. J'ai commencé par la jupe d'après un tuto offert par Béa, tuto qui est  idéalement prévu pour  poupées de cette taille et de cette morphologie. Il s'agit d'une jupe plissée, un incontournable de la garde robe classique d'une fillette, qui me semblait bien convenir au caractère  de Rose. J'ai un faible pour les jupes plissées. J'avais déjà faite celle de Laramicelle ICI , puis une en tissus  que je n'ai pas l'impression d'avoir publiée.  Celle-ci n'était pas du même genre, c'est ce qui m'a donné envie d'essayer. Pour tricoter cette jupe, pas de problème majeur...il suffit de tricoter un long rectangle. La seule difficulté (si l'on peut dire) réside dans la mise en plis qui se fait à la patte mouille et au fer à repasser, après avoir formé et cousu le haut du futur pli et avant de faire la bordure de la taille. [ c'est effarant la diférence de couleur sur les photo selon la lumière de l'endroit où elle est prise!]

002 (2)

Avec une petite bordure à la taille parce que la jupe serait trop longue à mon goût. Un petit bouton dans le dos.

006

Rose s'est alors empressée de l'enfiler.

005

Une petite jupe plissée qui réclame un pull. Le pull qui accompagnait la jupe sur le tuto était à rayures (ce devait être à la mode à l'époque). Aïe! Pas pour moi, les rayures. Et puis, les pulls je sais faire, c'est à ma portée, ça ;-) Alors, petit pull maison.

008

Point employé : jours et torsades

1er rg : *1 m.end, 2 m. ens. à l'endroit., 1 jeté, 1m. end., 1 jeté, 1 surjet simple* 1 m. end.

2e rg et rgs pairs : à l'env.

3e rg : *2 m. end., 1 surjet simple, 1 jeté, 2 m. end.* 1 m. end.

5e rg : à l'end

7e rg : *1 m.end., 5 m. croisées (= mettre 2 m. en attente sur 1 aiguille à torsades placée derrière, mettre la m. suiv. sur une aig. à torsades placée devant, tric. les 2 m. suiv à l'end. puis la m. placée devant et enfin les m. placées derrière)* 1 m. end.

9e rg: reprendre au 1er rg.

[J'ai pris quelques notes sommaires. Si quelqu'une d'entre vous est interessée, je veux bien les communiquer. Juste les explications de base, pas un tuto rg par rg, je n'aurais ni le courage, ni le temps de le faire.]

Rose a déjà moins froid, ouf!

012

Mais ces petits petons tout nus, ça fait frémir, non? Ce qui fait encore plus frémir, c'est que m'est venue l'envie folle de lui faire des collants. Des collants, j'en avais déjà fait aux aiguilles, pour Chérie.

009 (2)

Tricotés en rond avec 5 aiguilles, un point ajouré, talons et pointes. Ça, je maîtrise. 

Mais, Martine58 a eu la bonne idée de nous montrer sa poupette ICI , portant des bas sublimes faits au crochet. On devine aisément la suite; depuis me trotte dans la tête une envie d'essayer de faire des collants au crochet. J'ai cherché des tutos, sans en trouver aucun. Ce n'est pas ça qui m'a arrêtée. Pas de tuto, débrouille toi toute seule. A tort ou à raison, j'ai choisi de commencer par le pied. La semelle, pas compliqué, une "arrête" autour de laquelle on tourne avec des augmentations pour le talon et un peu plus nombreuses pour le côté orteil , plus large. Ensuite, ça se corse un peu pour le dessus du pied. J'ai choisi de le faire en rang raccourcis que j'ai raccroché au fur et à mesure de leurs progression à la base en diminuant une bride à chaque "accroche", un coup d'un côté, un coup de l'autre et quelques diminutions bien placées au milieu...le tout jusqu'au cou-de-pied. Et ensuite un rang avec toutes les m pour reprendre le talon. Mise en place de mon motif tout simple pour une première (2 brides dans la même m, sauter une maille) en plaçant encore quelques diminutions. A chaque fois, mes diminutions sont calculées en essayant sur la poupée pour bien ajuster le début du bas autour de la jambe.  J'ai crocheté droit jusqu'au dessus de la cuisse, le point se prête bien  et épouse toutes les différences de grosseurs de la jambe. Ensuite, deux rangs de brides, puisque c'est ainsi que je compte terminer le collant. J'ai refait une autre jambe à l'identique. Maintenant, il suffit de relier les deux morceaux en laissant quelques mailles libres(7ou 8), des deux côtés à l'entrejambe (mailles que j'ai ensuite cousues entre elles pour fermer la fente. Ensuite, tout droit jusqu'à la taille, en répartissant 4 diminutions trois rangs avant la fin. C'est loin d'être parfait, mais ça donne justement une idée de ce qui doit être amélioré. Ils n'ont pas la finesse des bas de Martine58, pourtant j'ai utilisé du coton fin , un crochet N°2.5 et je crochète serré.

002

Rose qui est une brave fille s'en contente.

004

Comme c'est bien souvent le cas, ça rend mieux porté.

013

J'entends d'ici les cris de la foule en délire, scandant: "les chaussures! les chaussures"! Elles seront sur le même modèle que toutes celles que je lui ai déjà faites. Pas le temps pour le moment de me pencher sur des chaussures plus sophistiquées...un jour peut être, je m'y mettrai.

002 (3)

Une nouvelle tenue complète pour Rose. Cette poupette est décidément bien intéressante à habiller...

Posté par LaMainVerte à 08:39 - - Commentaires [23] - Permalien [#]
Tags : , , ,

11 février 2017

"LA" soirée-pyjamas...

Voilà quand même bien longtemps que cette soirée-pyjamas a été décidée et que les invitations ont été lancées. Noëlle et ses invitées trépignaient d'impatience. Et enfin, cette longue attente va prendre fin, le jour est  arrivé. Depuis ce matin, Noëlle s'affaire pour tout mettre en place. Surtout ne rien oublier, que tout soit à la hauteur des espérances de ses copines, même si elle ne sait pas trop à quoi elles s'attendent au juste, puisque c'est une première pour tout le monde. Plus l'heure approche, et plus elle est nerveuse. Elle repasse inlassablement dans sa tête les moindres détails, vérifiant sur la liste qu'elle avait pris soin d'établir, si tout à été rayé au fur et à mesure de l'avancement des préparatifs. La table pour les cadeaux (suffisamment grande, hein), une table pour le buffet (saison oblige, ce sera crêpes-partie), une table pour les jeux, quelques livres sur le lit. Tout a l'air en place.

034

Elle sursaute au premier coup de sonnette annonçant la première arrivée et c'est toute traqueuse qu'elle se décide à aller dans l'entrée , après un dernier regard circulaire sur la pièce et sur sa tenue. Une grande inspiration pour calmer les battements fous de son coeur et elle ouvre la porte. Elle est ravie de découvrir que ces invitées sont toutes les quatre arrivées en même temps. Après les embrassades de rigueur, on passe rapidement au plus important, l'ouverture des cadeaux.

035

 

015

Parce qu'il faut bien commencer par un, commençons par celui de Mylène...

016

017

 

 

 

 

 

 

-Oh! Mais quelle adorable poupée! Ça faisait longtemps que j'en rêvais de celle-ci. Merci Mylène, tu es un amour!

Vient ensuite le cadeau de Valie...

018

019

 

 

 

 

 

 

-Oh! De la laine et des aiguilles pour tricoter de beaux habits pour ma poupée! Et un catalogue avec plein de modèles! C'est génial, Valie, merci beaucoup, je t'adore!

[Je me suis amusée à tricoter les petites pelotes suivant ce tuto , les aiguilles sont faites avec des cure-dents et des perles, et j'ai fabriqué le catalogue avec des images imprimées et collées.]

Et Hollie, qu'a t'elle amené?

024

025

 

 

 

 

 

 

-Magnifique, un livre de coloriages de chats, des crayons et des feutres! J'adore colorier et tu le sais bien, merci Hollie, tu es la plus forte!

[Le petit livre de coloriage est fait de la même façon que le catalogue de tricot]

Qui a-t'il donc dans le sac d'Hélène? Là, ce n'est pas trop une surprise pour Noëlle, elle l'a déjà vu et essayé. Parce qu'elle est tellement difficile à contenter dans ce domaine, Hélène a préféré lui laisser le choix.

027

028

 

 

 

 

 

 

 

-Elle est trop, trop belle cette robe, merci Hélène. Je l'ai déjà essayée, on la croirait faite pour moi tellement elle me va bien. Je l'adore et je t'adore toi aussi. Merci, merci, les copines vous êtes gentilles de m'avoir offert tous ces jolis cadeaux. Ils me plaisent énormément. Et vous, vous êtes mes meilleures copines!

[La robe est réalisée d'après  le  tuto suivi N°4 de Myjanie]

Mais voilà que retentit un nouveau coup de sonnette. Nanou accourt.

-Et bien, les filles, il me semblait bien que vous étiez toutes arrivées. Vous attendez encore quelqu'un?

-Heu, répond Noëlle, sur un petit ton embarrassé...ben, je ne sais pas trop...

Nanou va ouvrir. Elle découvre stupéfaite, le beau Robert vêtu d'un superbe pyjama,  sur le pas de la porte. Son petit minois rougissant disparaît à moitié derrière un pot de fleur.

-Noëlle, c'est pour toi.

036

Nanou est un peu ennuyée, ce n'était certes pas prévu ce petit playboy dans cette soirée-pyjamas entre filles. Un peu comme faire rentrer le loup dans sa bergerie de mignonnes petites brebis. Bon, relativisons, ce ne sont encore que des enfants.

-J'aurais aimé en être avertie avant , tu me mets devant le fait accompli, là, Noëlle. Mais puisque tu es là, Robert et bien participe donc à la soirée. Je suis sûre que tu sauras te rendre utile à ces demoiselles. Moi, je retourne à mes occupations, soyez sages!

Et bien, la soirée va pouvoir commencer. Robert, chevalier servant, se propose pour cuire les crêpes, ce qui arrange bien les filles. Pendant que Noëlle fait une inspection plus approfondie de  ses cadeaux, les copines attaquent une partie de petits chevaux.

029

042

043

 

 

 

 

Cette soirée-pyjamas s'annonce plutôt calme...

041

Retirons nous sur la pointe des pieds...tout en revenant jeter discrètement un petit coup d'oeil de temps en temps. La confiance règne, mais on ne se refait pas, n'est-ce pas...on n'est jamais trop prudent...

Mais avant de partir, admirons  Robert dans son beau pyjama.

 

006

045

Pyjama tricoté d'après le tuto de Louise.

Je lui ai apporté quelques modifications pour le rendre plus "viril". J'ai choisi de  boutonner la veste sur le devant, l'empiècement est uni pour qu'il ressorte moins, les manches  également rajoutées. J'ai fait un semblant de braguette au pantalon (tricotée en même temps) avec un boutonnage à l'avant. Les pantoufles plus sobres...une version carrément plus masculine!

 

Posté par LaMainVerte à 13:53 - - Commentaires [40] - Permalien [#]
Tags : , , ,

08 février 2017

"Les yeux plus gros que le ventre"...illustration...

Certaines d'entre vous se souviennent peut être de la drôle de bestiole que j'avais capturée dans ma souricière. Pour mémoire, quelques images de cet animal quasi extraterrestre, qui fut baptisé par la suite Kiwano.

008

009

 

 

 

 

 

 

Au début, il a grignoté quelques bouts de pain et des feuilles vertes. A l'automne, il a paru apprécier les feuilles jaunissantes et il est devenu jaune lui même. Puis il a semblé rentrer en hibernation et je ne m'en suis pas plus inquiétée que ça. Ne connaissant pas les moeurs de ce petit animal-là, j'ai eu tendance à considérer son comportement comme normal. Au fil des jours, il s'est replié de plus en plus sur lui même. Puis il a commencé à maigrir, à s'étioler, au point que son ventre s'est creusé et que ces yeux, déjà grands, sont devenus immenses en comparaison de son corps tout racorni. Il me regardait tout malheureux, avec ses yeux   globuleux, me suppliant en silence d'interrompre cette souffrance.

001 (4)

003

 

 

 

 

 

 

 

Il est mort sans  une plainte, sans un cri...juste un dernier petit soupir à peine audible. Je suis peinée bien sûr, mais soulagée qu'il ne souffre plus. A le voir ainsi sur le dos, on se rend bien compte qu'il a les yeux plus gros que le ventre.

002 (2)

Le vétérinaire a voulu procéder à une autopsie afin d'essayer de le répertorier et de laisser une trace de son existence, aussi courte fut elle, dans la chaîne des espèces animales. Pour l'image suivante,  âmes sensibles s'abstenir, il s'agit de  chirurgie. Pour le disséquer, il a fallu employer un casse noix, tellement il était dur et desséché.

004 (3)

En ce qui me concerne, je voulais juste savoir s'il y avait une chance de trouver des graines dans son ventre dans le but d'essayer de le faire se reproduire au printemps.

005

J'ai bien trouvé quelques graines mais comme ce fruit n'a pas été cueilli mûr, j'ai bien peur que ces graines ne soient pas exploitables. Ça ne coûte rien d'essayer, j'aimerais bien faire pousser quelque kiwano dans mon jardin, c'est quand même  un fruit bien original...et un charmant petit animal qui ne demande au demeurant pas de soins excessifs...

Posté par LaMainVerte à 19:05 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags : ,

07 février 2017

Tuto suivi N°4 de Myjanie...mes réalisations...

Lorsque Myjanie a lancé son "4e tuto suivi", je me suis aussitôt lancée dans l'aventure, sans aucune crainte, tant j'étais sûre qu'elle allait assurer, puisque j'avais déjà participé sans problème aux trois premiers; des tutos bien expliqués, agréables et précis, avec un beau rendu garanti au final,  un suivi très professionnel et amical en cours de réalisation...que demander de plus!

Une fois l'inscription confirmée par Myjanie, j'ai reçu quasi instantanément la première partie. Quand j'ai choisi mes deux couleurs de laines pour réaliser cette robe, ma préférence s'est dirigée vers des laines plus grosses que celles préconisées par la créatrice du tuto. Il allait donc falloir également choisir un mannequin plus grand. Les couleurs retenues s'alliaient bien au teint de la blonde Noëlle, le choix de la poupée s'est donc imposé rapidement à mes yeux. J'ai tricoté la première partie avec des aiguilles N°3.5 et de la laine Pinguoin premium pour l'écru et Bergère de France pour le rose framboise.

001 (3)

Le but du jeu étant qu'il faut envoyer une photo de la première partie finie pour recevoir la seconde, la photo fut prise et envoyée aussitôt...et la seconde partie reçue aussi vite, bravo Myjanie pour ta réactivité! Et là, on pourrait croire que je me suis précipitée pour tricoter la seconde partie. Cela aurait pu être le cas si j'avais retrouvé sur le champ mes aiguilles à deux pointes N°3.5, indispensables pour tricoter la partie jupe, bien rangées dans mon étui à aiguilles. Mais voilà, je ne les ai pas retrouvées tout de suite, peut être tout simplement parce que je n'ai pas d'étui range-aiguilles, mais plus sûrement  parce que je ne suis pas très organisée. Je me suis donc mise à leur recherche. Ce fut un peu long vu qu'elles étaient dispersées et qu'elles ont trouvé très amusant ce jeu de cache-cache, se complaisant certainement à m'entendre rouméguer. Dans mon énervement, je les imaginais même riant sous cape fonds de pelotes de mes déboires. Chercher, c'était bien mais pas très productif, surtout que cette vaine recherche s'est étalée sur plusieurs jours. Comme j'avais entre temps retrouvé mes aiguilles à deux pointes N°2.5, que je voulais avancer dans ce tuto suivi pour arriver dans les temps, j'ai changé mon fusil d'épaule, j'ai dégainé un autre mannequin, d'autres laines et d'autres N° d'aiguilles.

Me voilà donc repartie pour tricoter une nouvelle première partie avec des aiguilles N°2.5, de la laine chaussette fine (pas le choix des coloris là), pour ma Chérie métis, qui  s'est vue baptisée "Huguette" pour cette grande occasion. Puisque à ce stade là, j'avais les deux parties du tuto en ma possession et le jeu d'aiguilles à deux pointes, j'ai pu tricoter la robe d'une seule traite...même pas pensé à faire une photo de la première partie. J'ai également tricoté les chaussons dans la foulée.

Vint le moment de satisfaire aux desiderata de Myjanie:

Un: donner le nom du mannequin...voilà pourquoi Chérie anonyme est devenue Huguette.

Deux: donner un nom à la réalisation...le coloris me faisant penser, ne me demandez pas pourquoi, à la couleur des feuilles de vigne en fin d'automne, le nom de "vendanges tardives" s'est imposé à mon cerveau sûrement déjà trop malmené par ma traumatisante recherche d'aiguilles.

Trois: Customiser la robe. Là, évidemment puisque j'avais le nom de la réalisation, la customisation devait suivre logiquement. Qui dit "vendange tardive", dit "raisin tardif"...donc, un petit raisin et sa feuille au crochet, le tout ayant bien l'aspect rabougri du "tardif".  :-)

021

Pas très juteux mais bien sucré pour un vin fort en degré...à boire avec modération bien sûr.

Voici donc ma copie de la robe "Stella" de Manuelle chez myjanie

020

Et pour finir Huguette vêtue, bien malgré elle, en " vendanges tardives" 

017

 A toute chose malheur étant bon, en faisant cette robe plus petite de A à Z, je me suis rendue compte que la jupe avait une belle ampleur. Je pouvais donc envisager de terminer la robe commencée pour Noëlle avec mon jeu d'aiguilles à deux pointes N°3 et abandonner ma recherche des dernières aiguilles N°3.5 (j'en avais tout de même trouvé 3 sur 5). C'est donc ce que je me suis empressée de faire. Forte de l'expérience de ma première réalisation, la deuxième partie de la robe de Noëlle fut rapidement tricotée. Arrivée là, il allait falloir penser à la customisation. Zabou venait de publier sur son blog la belle réalisation de son coeur et de sa rose. Elle avait la gentillesse de nous donner les liens du site lui ayant servi à les faire. Je n'ai pas cherché plus loin, cette rose serait parfaite pour faire ressortir les couleurs de la robe. Je lui ai donc emprunté son idée avec enthousiasme et je la remercie pour son partage tentateur. Et comme tout en la crochetant, je fredonnais Rosa, la chanson de Brel, le nom de ma réalisation était tout trouvé "Rosarum, Rosis, Rosis". Le concept de cette rose m'a fait penser aux roses que je réalise en déco de plat avec la peau d'une tomate, ou comme sur ces photos avec des agrumes.

003 (2)

002

 

022

007

Et voici Noëlle fièrement vétue de sa "Rosarum, Rosis, Rosis"

004

Les deux robes côte à côte, pour montrer une fois de plus qu'avec un tuto bien équilibré, il suffit de changer de N° d'aiguilles pour adapter le modèle à différentes tailles  de poupées.

004 (2)

Je suis ravie d'avoir suivi Myjanie dans ce CAL que j'ai pris beaucoup de plaisir à réaliser, la preuve étant que je l'ai fait deux fois. Cette robe est rapidement tricotée pour peu que l'on ait tout ce qu'il faut sous la main dès le départ et que l'on suive avec application les explications transcrites par la créatrice. 

Myjanie a organisé deux défilés des réalisations de toutes les participantes à ce tuto suivi avec de savants et sympathiques montages pour les présenter individuellement. Pour les découvrir, c'est

 

ICI

et

ICI

 

Merci Myjanie pour ce moment de partage ludique et convivial que je suis prête à renouveler si l'occasion se représente et si je suis disponible...

Posté par LaMainVerte à 15:35 - - Commentaires [19] - Permalien [#]
Tags : , ,

30 janvier 2017

Tirage au sort 3éme anniblog...

 

016Un grand merci pour vos très gentils messages de soutien et d'encouragements...rien que pour cette chaleur et ces élans d'amitié, même virtuels...je ne peux qu'avoir envie de continuer cette belle aventure! Vous avez été nombreuses à monter dans ce petit train anniversaire...les trois wagons n'étaient pas de trop! Mais comme tout petit jeu assorti d'un tirage au sort, le moment fatidique est arrivé.

 

 

 

Je vous ai attribué un N° dans l'ordre d'apparition dans les commentaires.

Margotte (N°1)- Victoria (N°2)- Ingrid N°3)- Véro (N°4)- Myjanie (N°5)- Béa (N°6)- Louise (N°7)- Michèle (N°8)- MartineT (N°9)- MyCoton (N°10)- Pipiou (N°11)- Martine58 (N°12)- Pina (N°13)- Mimie (N°14)- DO61 (N°15)- Bry (N°16)- Agnès (N°17)- Malélé (N°18)- Anankha (N°19)- Carole N°20)- Yvette (N°21)- Dane (N°22)- Tricot Françoise (N°23)- Mamyrose (N°24)- Josie (N°25)- Françoise 5N°26)- Zabou (N°27)- Uzuki (N°28)- Nathalie (N°29)- Michelle (N°30)- Corinne (N°31)

 

Valeur Minimum
Valeur Maximum
Nombre d'éléments à sélectionner par tirage

 

Résultats

Génération de nombres aléatoires
effectuée le 30/01/2017 10:07:27 (+01:00)

17

 

 

 

L'heureuse "gagnante" est donc :      AGNES (Wakka 501, Mailles créations, du fil et des poupées)

 

Je suis ravie pour Agnès et désolée pour les "perdantes"...j'espère que, de désespoir, elles ne vont pas se jeter par la fenêtre du train. Si vous voulez descendre, surtout attendez bien l'arrêt complet! Mais j'espère quand même que vous irez jusqu'à la fin du voyage en ma compagnie et je vous  remercie du fond du coeur de cette sage et heureuse décision!

Posté par LaMainVerte à 10:53 - - Commentaires [24] - Permalien [#]
Tags : ,