Bouh de laine et chant de coton

17 mai 2017

Mieux qu'une carte...le cahier d'anniversaire...

"Passé le jour, passée la fête" mais aussi "Mieux vaut tard que jamais"

Peu importe quand elle arrive, une surprise est une surprise. Elle est d'autant plus grande quand elle est inattendue. Certes si elle était attendue, ce ne serait pas une surprise...

Quand j'ai trouvé ce petit colis dans ma boite aux lettres, je ne m'y attendais pas. Quand j'ai vu l'expéditeur, j'ai commencé à comprendre. Mais c'est quand je l'ai ouvert que la surprise a été grande, parce que faite de plein de petites surprises préparées et assemblées  avec amour par ma fille et ses enfants.

008

Sur le dessus, en guise de carte, un très joli cahier amoureusement dédicacé par les 6 membres de la famille.

004

Quand je l'ai ouvert, une réelle bombe affective m'a explosé en plein coeur. Puis, au fur et à mesure que je l'ai feuilleté et que j'ai lu les messages subliminaux laissés à chaque en-tête de page, j'ai eu du mal à aller jusqu'au bout. Mes yeux se sont brouillés de larmes de rire et d'émotion. Que ça fait du bien!

Quant au reste du colis, j'ai eu pour consigne d'attendre le soir pour le déballer avec les petits enfants, sur Skype, par webcam interposée. Cela faisait quelques temps que je n'arrivais plus à me connecter sur Skype. Et dernièrement, juste avant de recevoir le colis, comme par miracle, j'ai réussi à me reconnecter (merci mon ange gardien!).

Le soir venu, tous les petits enfants, rentrés de leur école respective, se sont réunis autour de leur propre écran et j'ai pu enfin satisfaire ma curiosité. Chaque petit emballage était accompagné d'un gentil petit message ou d'un délicat pliage. J'ai donc pris mon temps pour ouvrir les petits paquets.

 

001 (4)

Mais qu'y avait-il donc dans tous ces petits paquets? De quoi satisfaire ma passion du moment, bien sûr!...

003

Quant au cahier, sa vocation première étant de recueillir mes notes en vu d'établir un tuto, je l'ai déjà investi.

008 (2)

Mais comme je n'ai pas encore finalisé l'ensemble imaginé sur cette première page, il faudra attendre encore quelques temps pour le découvrir...

Posté par LaMainVerte à 17:12 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags :


04 mai 2017

Invitation au voyage chez Myjanie...tuto suivi N°6...

Myjanie n'a pas perdu de temps et nous a déjà concocté un nouveau "tuto suivi" sur le thème prometteur de "voyages au soleil". Un voyage dont elle nous  laisse le choix de la destination. Une belle robe à la conception originale qu'elle nous propose de customiser selon cette destination choisie...de belles découvertes en perspective.

img_1322-copie

Je m'embarque donc volontiers avec elle, même si je ne sais pas encore vers quelle contrée vont me guider ses explications, ni quel moyen de locomotion je vais emprunter.

Et vous, vous laisserez-vous tenter par cette invitation au voyage? Pour en savoir plus  c'est

ICI

Posté par LaMainVerte à 15:18 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : ,

30 avril 2017

Demoiselles d'honneur...Réponse en images...

Pour répondre à la question posée par Agnès 17 au sujet de la dernière tenue présentée par Marie, j'ai procédé à quelques essayages de cette tenue sur deux autres de mes poupées.

Donc, voici à nouveau Marie, poupée Journey Girl:

003 (2)

 

Puis Noëlle, poupée Götz:

001 (3)

 

Et enfin, Rose, poupée Famosa, grande soeur de Nénuco:

002

Une jolie demoiselle d'honneur également, en raccourcissant peut être d'un rg de motif feuilles. Cette poupée ayant la carrure des Nénuco, cette robe peut leur convenir aussi en raccourcissant d'un autre rg de motif feuille. J'espère avoir répondu plus clairement en images...

Posté par LaMainVerte à 18:37 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : , ,

28 avril 2017

Demoiselle à l'honneur...demoiselle d'honneur...

Marie étant sortie du tiroir pour présenter la robe "glycine-genêt" issue du tuto de Myjanie, je me suis rendu compte qu'elle n'avait pas eu de tenue maison depuis un temps certain. Alors avant qu'elle ne retourne dans son tiroir, je lui ai créé une petite tenue complète, élégante et raffinée. Une tenue que j'imagine bien portée lors d'un mariage par la demoiselle d'honneur ou par la témoin de la mariée. Pour ce genre de cérémonie, j'adore l'association d'écru et de grenat, ça n'étonnera donc pas si je dis que c'était les couleurs de base des décos pour le mariage de ma fille, il y a déjà 15ans. Alors, quoi? Un petit coup de nostalgie en voyant grandir la première Poupette issue de cette union? Poupette qui me dépasse en taille maintenant. Elle n'a pas de mal certes, je n'étais déjà pas grande, elle grandit et moi je me tasse ;-) Mais d'année en année, ils nous font prendre un sérieux coup de vieux ces petits enfants, en devenant grands. Alors cette tenue m'a peut être permis de remonter le temps, du moins l'instant de sa réalisation.

Comme à mon habitude, j'ai commencé par la robe. J'ai trouvé un modèle phildar sur un vieux catalogue, un modèle de robe pour fillette. J'ai emprunté les points et les ai associés pour en faire une robe de poupée.

 

001

 

Je l'ai commencée par le bas avec son point "guirlande de feuilles" jusqu'à la taille marquée par une ceinture ruban. Puis continuée par une bande "losanges ajourés" et un empiècement au point de "jours en quinconce". Manches assorties à l'empiècement. Une rose crochetée avec du fil à canevas et un crochet 1.5 en décoration. Un tout petit col en picots au crochet.

 

006

 

003

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

007

 

004

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

009

005

 

 

 

 

 (cliquer sur les images pour les agrandir)

 

Quelques explications sommaires du déroulement de ma progression.

Aiguilles N°3, Laine Brio (Babou). J'aime bien son petit effet perlé qui accroche la lumière. Elle est 100% acrylique, mais pas rêche pour autant...et pour une poupée, ça ne porte pas à conséquence. Il m'a fallu 1 pelote entière pour l'ensemble, sachant que je tricote plutôt serré.

ROBE:

Devant:

Monter 71m

Faire deux rgs de point mousse.

Puis mettre en place le motif.

Faire 5motifs complets.

Au 1er rg du  6e motif, diminuer une m dans chaque groupe de 3m end.

Finir le motif sur ces mailles restantes

Au 1er rg du 7e motif, diminuer une m dans ce même groupe de m (groupe de deux m), il reste 63m sur lesquelles on termine le 7e motif.

Rg suivant, sur l'end, répartir 16dim sur le rg, il reste 47m

Faire ensuite 3rgs de côtes 1/1. A ce moment là, au milieu des 3rgs, on peut intégrer un rg de trous-trous pour passer le ruban de la taille. En ce qui me concerne, j'ai passé le ruban sans faire de trous.

Puis on met en place le motif des losanges, dont on fait les 16rgs.

Continuer avec 4rgs de côtes 1/1

Continuer en jersey en dim tous les deux rgs de chaque côté, 1fois 3m et 1 fois 2m.

Mettre ensuite en place le motif "petit quinconce ajouré"

Après 4 rangées de trous-trous, diminuer sur l'envers les 7m centrales

Puis tout en continuant le motif, dim côté encolure, sur l'env, tous les deux rgs, 1fois 3m et 1fois 2m

Après 3 autres rangées de trous-trous, rabattre les 8m d'épaule.

Dos:

Faire le même travail que pour le devant jusqu'à la fin du motif "losanges"

Séparer le travail en deux en rabattant les 3m centrales et continuer un côté après l'autre en rajoutant 4m côté bande de boutonnage. Ces 4m seront toujours tricotées au point mousse.

Même diminutions d'emmanchure que pour le devant.

A la 8e bande de trous-trous rabattre les m d'encolure et deux rgs plus haut rabattre les m d'épaule.

Ne pas oublier d'intégrer deux boutonnières sur la patte de boutonnage de droite.

Les manches :

Monter 25m.

Faire 2rgs de point mousse.

Puis un rg d'augmentations: 1m lisière *1m end, 2m end dans la même m*

Revenir sur l'env sur les 36m obtenues.

Mettre en place le motif "jours en quinconces"

Faire 4 bandes de trous-trous.

Commencer ensuite les diminutions, de chaque côté tous les deux rgs: 1fois 3m, 1fois 2m, 8fois1. Rabattre en une fois les m restantes.

Faire une seconde manche à l'identique.

Col:

Pour que cela reste aéré, je me suis contentée de faire un rg de picot au crochet le long de l'encolure.

Après coutures, un petit ruban autour de la taille et une rose faite au crochet 1.5 et du coton à canevas.

 

018

020

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

LE CHAPEAU:

Pour amplifier le grenat du ruban et de la rose, j'ai crocheté le rond du fond avec un coton Bergère de France du même coloris.

Crochet N°3

5m chaînettes fermées en rond par une m coulée. Dans le rond obtenu, faire 12b

Rg1: Doubler les brides (24b)

Rg2: 1b, 2b dans la suivante

Rg3: 2b, 2b dans la suivante

Rg4: 3b, 2b dans la suivante

Rg5: 4b, 2b dans la suivante

Arrêter le fil.

Le tour du chapeau est réalisé lui, aux aiguilles, en commençant par le rebord au point "quinconce ajouré"

Monter 137m, aiguilles N°3, même laine que pour la robe.

Faire 2rgs de point mousse.

Puis mettre en place le motif "quinconce ajouré"

Faire 4 bandes de ce motif.

Au début de la cinquième bande de trous-trous, sur le groupe de 3m (1m glissée, 2m à l'end) faire un surjet double et ceci sur un groupe sur deux.

Continuer le motif sur les m restantes

Au début de la 7e bande de trous-trous, faire la même chose sur les groupes de 3m (1m glissée, 2m end) restants.

Revenir à l'envers.

Au rg suivant, en jersey, répartir des diminutions sur le rg afin d'obtenir 83m.

Revenir à l'env.

Faire un rg de trous-trous pour passer le ruban: *2m end, 1jeté, 2m ens*

Revenir à l'envers.

Ensuite, sur les 83m mettre en place le motif "losanges" et en faire les 16rgs.

Rabattre les m

Coudre la partie tricot et la partie crochet ensemble. Passer le ruban dans les trous-trous.

J'ai cousu un galon sur le rebord du chapeau, galon emprunté à un tulle à dragées qu'il me restait du mariage de ma fille (ah ben oui, quand je dis que je ne jette rien!), pile poil la couleur qu'il me fallait.

021

 

PETIT SAC:

Pour une cérémonie, il fallait bien un petit sac, genre petite bourse. Bien suffisant pour mettre un mouchoir pour éponger la petite larme d'émotion qui peut surgir à tout moment, ou l'argent pour la quête .

Un petit fond au crochet avec le coton grenat. Une chaînette de 5m fermée en rond par une m coulée. 10db dans le trou. Rg suivant, doubler les db.

Aux aiguilles, monter 24m . Mettre en place le motif "jours en quinconce"

En faire 8 bandes de trous-trous.

Faire ensuite 2rgs de jersey

Puis un rg de trous-trous pour passer la lanière: *2m end, 1jeté, 2m ens*

Revenir sur l'envers

Faire encore 6rgs de jersey.

Puis deux rgs mousse

Rabattre souplement.

Coudre la partie tricot pour la fermer en rond. L'assembler au rond au crochet, du fond.

Il me restait un bout de galon que j'ai cousu autour de l'ouverture.

Un petit cordon en m chaînette passé dans les trous-trous et une attache élastique pour porter au poignet. J'ai un peu rembourré la bourse avant de la fermer pour la mettre en forme. Je pense que Marie saura retenir ses larmes et la pauvrette n'a pas de sous à distribuer.

 

012

 

 

LES CHAUSSURES:

Je promets à chaque tenue de faire les chaussures. Et à chaque fois, faute de temps, je passe à autre chose et n'y reviens pas.

Là, je ne pouvais pas faire l'impasse, sinon j'aurais anéanti l'effet "habillé" que je voulais donner à la tenue. Il fallait qu'elle soit complète de haut en bas. J'ai puisé ma motivation dans le fait que je n'avais qu'à faire des sandales. Qui dit "chaussures habillées", bien souvent dit "chaussures minimalistes" Donc, en apparence plus simples et plus rapides à réaliser. Ça m'a pourtant pris pas mal de temps. Déjà, chercher des matériaux à ma disposition dans mon bric-à-brac. Après de mûres réflexions qui ont duré quelques jours, j'ai arrêté mon choix pour les semelles. La semelle proprement dite, en simili bois (pour la rigidité) et la première de propreté en carton reconstitué (pour la souplesse du matériaux et une meilleure adhésion une fois les deux collées ensemble.

Pour le semblant bois, pas trop épais pour pouvoir le découper facilement, je l'ai prélevé dans un petit plateau ayant contenu des fromages de chèvre. Même si par mégarde il restait encore une petite odeur du produit, pour les pieds, ça paraîtrait naturel :-)

 

002

 

La partie semelle de propreté, je l'ai découpée dans un carton compressé ayant servi de protection d'emballage de bouteilles de vin.

 

005 (2)

Pour une fois, une fois le gabarit trouvé après quelques essais infructueux, j'ai pris la précaution de faire mes quatre semelles identiques mais symétriques bien sûr.

006 (2)

Pour les lanières, j'ai utilisé de la paille synthétique issue d'un chapeau abîme que j'avais démonté il y a quelques temps. Un petit effet dentelle, ajouré.

001 (2)

Un peu de colle par ci par là. Le temps de séchage se rajoute au délai de fabrication.

007 (2)

Un peu de couture par ci par là. Une perle pour la fermeture. Une paire de sandale est née. Comme toujours, ce n'est pas le prototype le plus réussi. On s'aperçoit, arrivée à la fin, de ce qui aurait pu être amélioré. Mais faudra se contenter du prototype. Avec le temps passé à le faire, je ne me vois pas recommencer de suite.

002 (2)

Pour des chaussures faites avec de la récup, c'est pas trop mal. Ça peut toujours donner des idées pour mieux faire.

Le bouquet de la mariée, dont elle a eu la mission de s'occuper et qu'elle a récupéré en fin de soirée, lors du départ des mariés et du lancer de bouquet. Elle en était toute rosie d'émotion!

017

Et voici la star avec sa tenue complète.

007 (3)

Une petite photo parmi les fleurs du jardin, parce que je n'ai pas pu résister à ce plaisir.

003 (2)

004 (2)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un deux petits portraits pour finir.

009 (2)

010

 

 

 

 

 

 

 

 

Cette poupée avec sa distinction innée porte super bien les tenues sophistiquées, n'est-il pas?

 

Posté par LaMainVerte à 10:24 - - Commentaires [24] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

25 avril 2017

Tuto suivi N°5 chez Myjanie...ma réalisation...

Toujours dur de revenir après une petite coupure. Les vacances de Pâques sont passées par là et m'ont monopolisée ailleurs. La venue de mes quatre petits enfants m'a faite sortir de l'hiver plus sûrement que le retour des hirondelles. A peine débarqués, ils ont prétendu vouloir me nettoyer le jardin (moyennant finances ;-) ). Quelle bonne motivation pour moi qui n'avais pas encore trouvé le courage de m'y mettre. La première semaine de leur séjour, je me suis vue miraculeusement libérée du boulot à mi-temps (je ne travaillais plus que le matin, et avec un seul enfant) et la seconde, je l'avais prise en congés. Opération ramassage des feuilles de chênes verts fut donc lancée, poursuivie par quelques plantations de fleurs d'été, et parsemée de balades récréatives l'après midi. C'était pratiquement propre à leur départ. Ils peuvent revenir, le vent a soufflé fort depuis et refait le tapis de feuilles...y a plus qu'à recommencer!

Depuis le départ de mes petits enfants, j'ai repris le boulot, le potager me réclame pour le désherber, je n'ai toujours pas trouvé le temps de publier ma réalisation du 5e tuto suivi de Myjanie. J'ai pourtant trop aimé la faire cette petite robe à la forme si originale, en suivant les explications précises données par sa créatrice...que du plaisir!

Lors de la réception de la première partie, j'ai d'abord choisi la laine que j'allais utiliser. J'ai opté pour des couleurs se rapprochant le plus des fleurs qui embaumaient mon jardin, à l'époque: la glycine et les genêts. Atchoum! Ce n'est qu'après l'avoir tricotée que j'ai fait quelques essayages sur mes poupées d'une quarantaine de centimètres. C'est ma Journey Girl qui me semblait la porter au mieux. Elle n'avait toujours pas de prénom, la voici baptisée "Marie" .

002 (2)

001 (3)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je me suis dépêchée de terminer ma réalisation avant le 1er avril, jour de début des vacances de Pâques, me doutant bien que sinon je ne l'aurais pas rendue dans les temps. Je me suis tellement dépêchée que lorsque j'ai fait mes photos destinées à Myjanie, j'ai oublié de coudre la poche avant, alors que je l'avais tricotée. Je ne me suis aperçue de mon oubli qu'en rangeant les matériaux qui m'avaient servis à cette réalisation. J'avais déjà envoyé mes photos. Myjanie a gentiment accepté que je répare  mon étourderie alors qu'elle avait déjà fait son montage de présentation pour son défilé. Je la remercie donc de son infinie gentillesse, parce que cette poche finit bien la robe et c'eut été dommage de ne pas la rajouter.

038

010

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

J'avais tout d'abord fait les broderies au point de maille, en vert tendre. Mais ça ne ressortait pas assez à mon goût, je les ai défaites pour les refaire avec cet orange vif. Ça correspondait plus à mon idée première. Pour la customisation, j'ai pioché dans de vieilles décorations de Pâques. C'est ainsi que grâce à Myjanie et son charmant tuto est née cette robe "glycine-genêt" qu'arbore fièrement Marie, poupée Journey Girl.

009

J'ai dû me battre avec les bourdons affairés à butiner, pour la prendre en photo dans la glycine embaumante. J'ai fait un semblant d'échafaudage pour que la poupée soit au niveau des grappes et j'ai choisi de le faire au matin quand les bourdons sont encore un peu endormis (et les voisins aussi, ils me prendraient sûrement pour une folle s'ils me voyaient faire).

Je remercie Myjanie pour le travail fourni pour nous concocter ce beau tuto, en assurer le suivi et mettre en oeuvre ses grandioses défilés que l'on peut admirer

ICI

et

ICI

 

J'espère égoïstement qu'elle ne va pas s'arrêter là et qu'elle aura la générosité de nous proposer un nouveau rendez-vous du genre...un réel plaisir ses tutos suivis...

Posté par LaMainVerte à 08:38 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : , ,


29 mars 2017

Bulletin météo de mars...défi de Louise "Robe cocktail météo"...

002 (3)Quand Louise a publié son projet pour mars 2017 intitulé "robe cocktail météo", j'ai été aussitôt séduite par sa proposition. Faire une robe tout au long du mois de mars en se laissant guider par la météo du moment où l'on tricotait cette robe, un vrai délice. Quelle idée originale et ludique. Le mois de mars, époque où le printemps et l'hiver se livrent  combat pour avoir la place, est traditionnellement un mois capricieux côté météo. Cette année, nous avons été particulièrement gâtés, tous les ingrédients étaient réunis et toujours avec excès, *grêle, vent, pluie, orage et soleil*, le tout parfois dans la même journée. Cette robe ne pouvait être que multicolore. Du blanc pour la grêle et la pluie, dés le 1er mars, le ciel se déchaînait, c'est donc la couleur de la bordure du bas, c'est par là que la robe se commence. Nous avons eu ensuite des journées mitigées avec soleil et pluie en mélange, d'où les rangs blancs mouchetés de bleu et les rangs jaunes. Mais à la mi-mars, le ciel s'est à nouveau assombri, deux jours d'orage avec pluie et grêle mêlées, ce sont les rangs bleu-marine et gris, puis blanc moucheté de bleu. Timide rayon de soleil avant l'éclaircie totale faisant naître l'arc en ciel aux rangs de la taille. Puis, cette dernière semaine, le printemps semble avoir gagné le combat, d'où le jaune du corsage. On en déduit que ce mois de mars était fidèle à lui même alors qu'on entend dire un peu partout qu'il n'y a plus de saison...

Pendant que je tricotais cette "robe météo", j'essayais de me souvenir d'une chanson apprise à l'école. J'ai assez vite retrouvé les paroles du refrain:

Giboulées peut être

Ciel éclaboussé

Grêle à la fenêtre

Vêtements cirés

Giboulées peut être

Chemins inondés

De la boue aux guêtres

Allons patauger

Ça correspondait bien à l'ambiance extérieure. Bon, pendant l'orage de grêle, je n'avais pas trop envie de chanter, j'avais la tête enfouie sous un oreiller attendant que ça passe. En écoutant quand même de temps en temps pour me rendre compte de l'ampleur du phénomène. L'orage m'angoisse, ce qui fait rire mon mari qui lui, sort sur la terrasse, pour mieux profiter du spectacle.

Maintenant il fait enfin beau et bon. De là à dire que le printemps s'est définitivement installé, il y a encore quelques échéances; comme les cavaliers au mois d'avril, période où le vent souffle dans tous les sens , ou les Saints de glace début mai, pendant lesquels de petites gelées sont encore possibles. Normalement, il n'y a qu'à partir du 13 mai (jour de ma fête) où l'on peut se croire enfin débarrassé de l'hiver. Cependant, on profite au maximum des belles journées annoncées. L'envie de s'occuper du jardin d'agrément revient avec les premières plantations de fleurs d'été. Les jardineries sont prises d'assaut, et les plages revivent. Les poupettes s'habillent de tenues colorées sur les blogs, en attendant de se dénuder un peu plus lors des chaleurs estivales. C'est tout de même plus gai!

Un grand merci à Louise pour ce tuto ludique et bien équilibré. Je me suis amusée lors de cette réalisation. La robe prévue à l'origine pour une poupée plus petite est facilement adaptable à une Nancy. Valie s'est fait un plaisir de l'enfiler...

011

004

pour aller faire la Belle au jardin!

Posté par LaMainVerte à 09:58 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags : ,

27 mars 2017

Mémé, tu exagères!

068Mes petites filles chéries avaient eu la délicatesse de me donner leurs leggings usagés pour que je les transforme en leggings pour poupées. Et moi, je n'ai rien trouvé de mieux que de les ranger en attendant le moment opportun de les utiliser. J'ai été choquée en les revoyant dernièrement dans un tiroir attendant patiemment mon bon vouloir. J'en ai donc sorti un, de Poupoune (avec un gros trou au genoux, aïe! ça a dû faire mal!) et j'ai cherché la poupée au tour de taille correspondant au tour de cheville. C'est Nancy qui a été jugée avoir le bon gabarit. Donc, découpage du tissus à même le mannequin pour épouser les formes au maximum, un peu de couture à la main, un petit élastique à la taille...des leggings sont nés.

 

081

 

079

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Des leggings appellent une tunique. J'ai cherché un point en relief  et pour que les chevrons ressortent encore plus, j'ai décidé de les faire en couleur. Un petit col polo fermé devant, en contraste, pour casser la monotonie de l'empiècement uni.

Le point: nombre de mailles multiple de 8 + 1 (encre rose, laine rose; encre noire, laine écrue)

Rg1: *1env, 7end*, 1env

Rg2:  2end, *5env, 3end*, 5env, 2end

Rg3:  3env, *3end, 7env*, 3end, 3env

Rg4:  4end, *1env, 7end*, 1env, 4end

Rg5: *1end, 7 env*, 1end

Rg6:   2env, *5end, 3env*, 5end, 2env

Rg7:   3end, *3env, 5end*, 3env, 3end

Rg8:   4end, *1end, 7env*, 1end, 4env

Rg1 au Rg8= 1motif

Exécution de la tunique.

Laine pingo prémium, 1 pelote écrue, 1 pelote rose. aiguilles N°3.5, je tricote plutôt serré.

Dos:

Monter 33m [(4x8) + 1]

Faire 4rgs de point mousse

Puis mettre en place le motif. Faire 3 motifs complets soit 24rgs

Continuer en jersey en plaçant des diminutions au premier rg:

1m end, * 2m ens end, 2m end*→ reste 25m

Revenir env.

Faire 18rgs jersey

Diminutions d'emmanchures: 1fois 3m, puis deux rgs plus haut 1fois 1

Faire 10rgs de jersey supplémentaires

Rabattre 5m centrales.

Deux rgs plus haut, rabattre 6m d'épaule.

 

DEVANT:

Même travail que pour le dos jusqu'à la fin des 3motifs.

Puis 10rgs jersey.

Au 11e rg, rabattre les 3m centrales pour intégrer les bandes de boutonnage.

Continuer  côté gauche  en rajoutant  4m côté bande de boutonnage, ces 4m seront toujours tricotées au point mousse.

Au 19e rg, dim tous les deux rgs 1fois 3m et 1 fois 1m, pour l'emmanchure.

Au 32e rg rabattre les 4m mousse + 1m (5m)

Au 35e rg rabattre l'épaule.

Terminer le côté droit en symétrie, en rajoutant les 4m mousse et en répartissant deux boutonnières de 1m (la première après 2 barres de point mousse et la seconde après 5 barres de point mousse) 1jeté, 2m ens.

MANCHES:

Monter 13m. Faire 5rgs point mousse.

Au 6e rg de point  mousse, faire les augmentations: Doubler les 6 premières mailles, 1m end, doubler les 6 dernières mailles. On obtient 25m.

Faire deux motifs complets.

Commencer un troisième motif.

Au rg4 du troisième motif, rabattre 3m de chaque côté.

Puis, tous les deux rgs, diminuer 7x1m de chaque côté.

Rabattre à l'endroit en une seule fois les mailles restantes.

 COL:

Après couture des épaules, relever 24m le long du bord d'encolure. Tricoter 6rgs point mousse en augmentant tous les deux rgs, 1m aux extrémités de chaque côté. Rabattre souplement.

004

---------------------------

Le BONNET:

 

 

007Monter 57m laine fourrure blanche. Faire 2rgs point mousse.

Mettre en place le motif et en faire deux complets.

Continuer en jersey en faisant les diminutions suivantes:

Rg1: *3m, 2m ens*

Rg2: env

Rg3: end

Rg4: env

Rg5: * 2m end, 2mens*

Rg6: env

Rg7: end

Rg8: env

Rg9: *1mend, 2m ens*

Rg10: env

Rg11: end

Rg12: env

Rg13: 2mens

Rg14: env

Rg15: end

Rg16: env

Rg17: 2m ens, passer un fil dans les m restantes et serrer.

 

 

 

------------------------

Les BOTTES :

 

009Monter 24m laine écrue.

Faire deux rgs endroit.

Rg3: 2m dans la même m, 9m end, 2m dans la même m, 2m end, 2m dans la même m, 9m end, 2m dans la même m

Rg4: end

Rg5: 2m dans la même m, 11m end, 2m dans la même m, 2m end, 2m dans la même m , 11m end, 2m ens dans la même m

Rg6 et 7 en rose et en jersey

Rg8: mettre en attente les 12m de droite, continuer en jersey. Tricoter les 8m centrales en écru: prendre la première m sans la tricoter, tricoter les 6 suivantes, puis les deux suivantes ensemble, tourner

Rg9: Glisser la première m sans la tricoter, tricoter les 6 suivantes, puis les deux suivantes ensembles.

Continuer ainsi jusqu'à ce qu'il reste 8m en attente sur chaque aiguille. Après ces diminutions, il reste 24m

Reprendre alors les 8m de l'aiguille droite sur l'aiguille gauche, et faire deux rgs de jersey en rose. Puis un motif de chevron.

Ensuite deux rgs écrus et deux rgs laine fourrure, fermer.

Tricoter une deuxième botte à l'identique.

 

-------------------------------

J'espère que ces explications ne comportent pas trop d'erreurs, elles sont issues de notes sommaires. Comme je ne calcule rien au départ, que je tricote au feeling, l'ouvrage évolue librement au fur et à mesure. J'ai du mal à noter ce que je fais, vu que ce n'est pas toujours définitif. Ce n'est qu'arrivé à la fin, quand je suis à peu près satisfaite du résultat que j'essaie de me souvenir du déroulement de l'ouvrage. Les grandes lignes sont là...il suffit de laisser aller son imagination pour les compléter. :-)

005

 

Et voici Hollie prête à partir en balade, sur les chemins de garrigue, par ces belles journées printanières encore un peu fraîches le matin.

077

Posté par LaMainVerte à 08:07 - - Commentaires [45] - Permalien [#]
Tags : , , ,

23 mars 2017

C'est pas de notre ressort...

Lundi matin. Serge a passé un bon week end. Il reprend le boulot après une semaine de congés. Par cette  belle matinée, il a été affecté au nettoyage de la voirie et c'est avec entrain qu'il passe la débroussailleuse en sifflotant. Il repense au bon temps passé à se reposer en famille dans cette adorable location au bord du lac et... "MERDE!" La débroussailleuse livrée à elle même vient de faire un excès de zèle et broyer un câble téléphonique. Serge est brusquement ramené à la réalité. Oh, la boulette! Après vérification, il s'aperçoit que le faisceau n'est pas complètement sectionné. Un câble téléphonique, ce n'est pas trop délicat. Il suffit de remettre les fils en contact, un bout de Scotch noir autour du câble. Ni vu ni connu, ça devrait fonctionner le temps de se faire oublier. Il met encore un peu plus de coeur à l'ouvrage afin de s'éloigner rapidement du lieu du dérapage et ne plus y penser.

A l'autre bout du câble, une maison équipée de deux lignes téléphoniques et d'un accès internet. Les premières pluies d'automne arrivent. L'humidité s'installe. Les jours de fortes pluies, la ligne téléphonique grésille, internet subit quelques micro coupures. Puis le Mistral et la Tramontane s'affrontent, se disputent la place, se battent dans un duel sans concession...l'atmosphère se purifie et s'assèche, le câble téléphonique aussi. Le téléphone retrouve sa voix claire et internet revit. Mais une plus longue période humide s'installe...le téléphone se grippe pour de bon, alors qu'internet passe à travers le virus. Les messieurs dépanneurs appelés au secours vérifient le branchement tout en haut du poteau et ne trouvent pas de panne. De leur côté, tout est apte à fonctionner correctement. Mais de l'autre côté du câble, le problème persiste. Plus de ligne téléphonique principale, mais la ligne internet fonctionne. C'est donc encore supportable le temps de trouver la panne. Mais voilà que le temps se gâte pour de bon, la tempête fait rage, internet tombe malade à son tour. Les dépanneurs reviennent, ne trouvent toujours pas de défaut. Les habitants de la maison commencent à se poser des questions. Être privés de la ligne téléphonique principale passe encore, ça évite d'être dérangé par les coups de téléphones publicitaires. Mais être privé d'internet, un supplice insupportable. A force de tourner le problème dans tous les sens, la dame de la maison a une illumination: et si le cable était tout bonnement coupé au pied du poteau avant de disparaitre sous terre. Bingo!

WP_20170317_002

WP_20170317_001

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Puisque  le défaut était enfin trouvé , rappel des dépanneurs. Ils ont accepté de faire une réparation provisoire, tout en  prévenant les propriétaires de la maison qu'il allait falloir changer entièrement le câble, du poteau jusqu'à la maison, le tout en souterrain  sur pas moins d'une soixantaine  de mètres, en passant sur le domaine public. Et le tout à leur frais. Hou là! Mais c'est que ce n'est plus la même histoire, là! Étudiant la question sous cet angle, les habitants de la maison se sont dit qu'il allait être nécessaire de trouver le coupable. A première vue, il ne pouvait s'agir que de l'employé de la voirie affecté au nettoyage de la rue. Prise de contact avec la mairie. Oh mais dites donc, c'est que le nettoyage des rues n'est plus de leur compétence depuis que le village s'est fait absorber par l'agglomération qui vient de prendre le statut de Métropole. La possibilité d'avoir un interlocuteur en chair et en os devant soi s'éloigne à tire d'ailes. La secrétaire de mairie a envoyé un message au responsable nettoyage voirie de la métropole. Quatre jours passés pas de réaction. Retour à la mairie. Re message de la secrétaire. Un appel téléphonique du "métropolitain" qui demande à voir le câble pour juger par lui même, parce que , hein, les câbles téléphoniques, c'est de la responsabilité des " télécoms". Il voit pas ce qu'il viendrait faire dans cette affaire. Sans avoir vu le câble, il demande si ce câble était suffisamment protégé...on en déduit que ce ne peut pas être la faute de celui qui la coupé, mais de celui qui ne l'a pas protégé, donc le propriétaire du câble, donc les propriétaires de la maison. Oups, la victime devient coupable...la boucle est bouclée. La dame, qui est déjà bien remontée depuis qu'elle a découvert le câble sectionné et qui a répondu à l'appel du "métropolitain" commence à s'énerver. Il promet donc de venir voir sur place le lendemain dans l'après midi...donc aujourd'hui. Évidemment, il n'a pas honoré son rendez-vous. Et bien, demain, retour prévu à la mairie.

Pour une fois, on est bien décidé à ne pas laisser tomber. Y en a marre de tout subir. On n'aurait sûrement pas eu la même réaction si l'employé communal avait avoué sa faute, mais là, un mois sans téléphone et une semaine sans internet alors qu'on a continué à payer le service sans l'avoir, c'est la goutte d'eau qui a fait déborder le vase.

Affaire à suivre...

Posté par LaMainVerte à 19:36 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags :

08 mars 2017

Tuto suivi N°5 chez Myjanie...robe azalée...

img_0722-copie

Pour fêter l'arrivée du printemps en aiguilles et en beauté, Myjanie nous a concocté une belle surprise avec son tuto suivi N°5: une magnifique robe "azalée" aux tendres couleurs du printemps qu'elle a créée pour Marie-France et qu'elle nous propose de réaliser pour une poupée de même taille, en tuto suivi.

 

img_0717-copie

Je tente à nouveau l'aventure. J'ai déjà reçu la première partie. Après l'avoir parcourue, je me suis rendu compte qu'il n'y avait pas de réelle difficulté, mais qu'il allait falloir s'appliquer à bien suivre le pas à pas...mais je sais que je peux faire confiance à Myjanie pour me guider jusqu'au bout. Je vais donc me laisser guider et y prendre du plaisir comme pour les  fois précédentes. J'ai déjà choisi les laines...par chance j'avais ça dans mes caisses, des couleurs de printemps. C'est donc parti pour une 5eme expérience aux côtés de Myjamie que je remercie pour le sérieux et l'imaginaire mis dans ses belles tentations...

Allez donc faire un tour au Beau Pays de Fabrice et ses amis pour découvrir cette belle robe en live et découvrir les conditions de participation à ce 5eme tuto suivi...

ICI

 

 

Posté par LaMainVerte à 11:05 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags :

05 mars 2017

Nuage de lait...la suite...

Parce que J'étais entre deux ouvrages, que j'hésitais (et j'hésite toujours), me questionnant sur la façon de faire le suivant. Parce que j'ai retrouvé les boutons que je voulais au tout début pour la robe de Barbie "nuage de lait", boutons retrouvés lorsque je cherchais mes aiguilles à deux pointes. Parce que j'ai toujours cette poupée mannequin insatiable, qui me nargue sur le bahut de la salle à manger, me réclamant la suite de sa tenue. Pour toutes ces raisons, et peut être pour d'autres plus inconscientes, j'ai eu envie de me remettre à cette  tenue pour la compléter. Dans ma motivation, il y a certainement aussi cette invitation reçue par Miss Barbie. Sa robe était bien dans le thème, mais un peu légère pour le lieu et la saison. En ce début d'automne, les températures sont encore clémentes, alors une petite cape devrait suffire, des bottes et un parapluie parce que le temps change vite en cette saison plutôt capricieuse,  un sac pour mettre ses petites affaires pour la journée et de petits cadeaux pour ses hôtes (un bouquet de fleurs et une boite de chocolats).

Puisque j'avais retrouvé mes boutons, je les ai rapidement mis à la place des autres et je dois reconnaître que ça correspond mieux à ce que j'avais en tête dès le départ.

 

004

La ceinture ne me convenait pas non plus. Puisque mes boutons sont dorés sur les bords, je l'aurais bien vue dorée mais je trouvais ça un peu "bling bling". Mais quand Mimie m'a  gentiment susurré de la faire ainsi, ça m'a paru moins farfelu ,puisque nous étions deux à la voir ainsi. Et c'est cette option qui s'est imposée. Du coup, lâchons nous et mettons du doré par ci par là.

005

La cape n'y a pas échappé. Je l'ai réalisée avec la même laine que la tenue de soirée pour la poupée de Poupoune, laine écrue enchevêtrée de fil doré qui donne de la tenue à l'ouvrage. Je lui ai rajouté des épaulettes (ce sont des perles plates) et une bordure avec les petits pompons de la laine utilisée pour les finitions de la robe.

007

Pour le parapluie, j'ai retrouvé une ombrelle-cocktail dans ma boite à trésors. Je l'ai recouvert de papier crépon marron. J'ai rajouté des perles à chaque extrémité des baleines, au pommeau et à la pointe, une petite attache pour le fixer au poignet de la Miss.

008

Pour le sac, je ne me suis pas compliqué la vie, j'ai fait un genre de cabas avec un fond, légèrement évasé sur les côtés, une anse faite dans le même fil doré que l'attache du parapluie. Une petite boite de chocolats et un bouquet de violettes cueillies dans le jardin.

014

Le grand jour est arrivé et la Miss est fin prête pour son escapade du week end. Enfin, elle devra se contenter de ses chaussures roses, ou y aller pieds nus, parce que je réfléchis toujours à la façon de lui faire des chaussures qui tiennent la route. J'ai fait plusieurs essais mais aucun n'est suffisamment concluant pour moi. Le problème venant de la forte cambrure du pied. Mais je n'ai pas dit mon dernier mot.

016

 

En attendant, la voilà partie en voiture destination un royal relais de chasse, le Château de la Chasse dans la forêt de Montmorency. Arrivée sur les lieux, il fait tellement beau, qu'elle a décidé de garer sa voiture au parking et d'emprunter les allées cavalières pour se rendre au château.

images (3)

Elle aurait bien aimé avoir des bottes. Les chemins sont encore boueux des pluies de ces derniers jours . Les souvenirs l'envahissent. Elle se revoit avec nostalgie, au temps où étudiante, elle venait courir tous les week end sur ces chemins forestiers. Pendant que ces idées vagabondent, elle n'a pas vu le temps passer et elle a atteint le bout de la longue allée. Elle débouche sur le petit lac et comme à chaque fois, elle est submergée par l'émotion devant tant de beauté.

WP_20161030_001

Elle s'accoude à la rambarde et laisse son regard se perdre au fil de cette belle étendue d'eau dans laquelle le château se mire tout au fond du tableau. Elle est tirée de sa rêverie par le froufrou d'un vol de mouettes qui s'abattent sur l'eau, non loin d'elle.

WP_20161030_001

Elle reprend sa marche, en s'apercevant que les premiers invités commencent à arriver par le chemin opposé à celui qu'elle a choisi d'emprunter. Et c'est un peu essoufflée (décidément elle commence à manquer d'exercices physiques et devrait se remettre au sport) qu'elle atteint sa destination. Après les congratulations d'usage (au cours desquelles elle a obtenu maints compliments sur sa tenue si classe) le départ de la chasse à courre fut donné. Le silence retomba sur les lieux lui rendant son charme suranné et laissant le champ libre  aux fantômes du passé. N'ayant aucune accointances avec ce rituel de chasse qui lui parait bien cruel, la Miss n'a pas voulu se joindre à la meute. Elle va se contenter d'une petite promenade dans la forêt proche et pourquoi pas, se livrer à la recherche de champignons, comme elle avait l'habitude de le faire en famille, au bon vieux temps de son enfance. Optimiste, elle prend un grand panier et s'enfonce dans les sous bois. La généreuse lumière du soleil, filtrée par les grands arbres centenaires, donne tout leur éclat doré aux premières feuilles colorées par ce début d'automne.

20161030_171335

20161030_171219

 

 

 

 

 

 

Après avoir grimpé quelques temps, elle parvient, sur le plat, à une clairière plus dégagée au sol moussu dégageant une bonne odeur  d'humus. Et c'est là qu'elle aperçoit deux beaux cèpes, plantés dans la mousse verte qui  fait artistiquement ressortir la couleur noisette de leur beau chapeau à la courbure parfaite. Quelle chance! Elle est toute émue par sa trouvaille. Ça faisait si longtemps qu'elle n'en avait pas vu d'aussi gros et sains, même pas une petite attaque de limace. Elle se dépêche de les cueillir tout en  se félicitant d'avoir pris ce grand panier.

002 (2)

003

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Elle ferme les yeux et salive d'avance rien qu'en imaginant le goût parfumé de l'omelette aux cèpes qu'elle va pouvoir déguster un soir prochain. Nous la laisserons donc avec ses rêves culinaires, d'autant qu'elle va devoir rentrer rapidement puisque retentissent déjà au loin les cris et aboiements signifiant la fin de la chasse...

Moi qui n'aime pas trop ce genre de poupée mannequin, je me suis prise au jeu et je remercie Pipiou pour sa tentation "Barbie...un rien l'habille" à laquelle j'ai succombé avec bonheur.

Posté par LaMainVerte à 11:50 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,