Bouh de laine et chant de coton

14 février 2018

Barbie 1976...Barbie 2016...

 

93451205[1]

Il était une fois, Barbie 1976...

Ah, mais c'est une longue histoire, çà. Si vous n'êtes pas trop pressées, je vais vous la conter. Quand ce blog fut ouvert, ce fut en présentant une caisse de poupées que l'on venait de me donner. On m'avait dit de trier ce qui m'interressait et de jeter le reste, plus personne n'en voulait...même pas les acheteurs des vide-greniers. J'ai donc obéi; trié, jeté. J'ai eu quelques hésitations pour certaines, c'est que je déteste jeter, moi! Pour  Barbie, comme à l'époque, je ne comptais pas habiller ce genre de poupée de petite taille qui demande beaucoup de minutie et de patience, je ne pensais pas avoir d'hésitation. Elle était nue, je l'ai quand même examinée sous toutes ses coutures. Même si je ne m'y connais pas en poupées Barbie, celle-ci avait tout de même un petit intérêt à mes yeux, pas aussi banale que les rares Barbies que j'avais eu l'occasion de voir, il y a bien longtemps; visage expressif (au point qu'elle m'a fait penser à Pierrette), légère articulation interne aux genoux, corps tournant à la taille, cheveux pas trop moches une fois coiffés...on pouvait peut être en faire quelque chose. Mais ce qui m'a décidée pour de bon à la garder, c'est son année de naissance gravée dans son cou: 1976. Cette Barbie vintage parlait désormais à mon coeur. Cette année-là, c'est  l'année de notre mariage. Une petite idée avait commencé à germer dans ma tête...

Entre temps, cette Barbie a eu l'honneur de participer au défi styliste de 2015 de Pipiou "la petite robe noire". C'était la première tenue que je faisais pour ce genre de poupée mannequin. 

107245124[1]

J'ai ainsi pu me rendre compte de l'investissement nécessaire à cet exercice. Je m'étais, jusque là, toujours contentée d'admirer ce que les expertes créaient ou réalisaient pour cette Miss et j'étais bien souvent épatée. 

Début 2016, Pipiou, une spécialiste reconnue de Barbie, jouait à nouveau les tentatrices et proposait d'envoyer les explications de "Barbie Bergère" à qui en ferait la demande. Où là! Devant la beauté de ce modèle, la petite idée qui me trottait dans la tête depuis l'arrivée de  Barbie 1976 s'est réveillée. Ben , alors, c'était quoi cette idée? Habiller cette fameuse Barbie en robe de mariée pour consacrer le jour de nos quarante ans de mariage. J'ai donc demandé le tuto que Pipiou m'a aussitôt envoyé. Je n'ai pas tardé à la commencer...dans le but d'en faire une robe de mariée, donc j'allais la crocheter entièrement blanche. Tout en la crochetant, je commençais à envisager ma mise en scène. Étant à l'époque en plein dans ma série robes de mariées pour poupées,  j'imaginais alors que cette robe-là serait le grandiose  final de mon défilé. Mais qui dit anniversaire de mariage dit couple de mariés. Fallait donc que je trouve un Ken à cette Barbie.  Une fois la robe crochetée, je me suis mise à sa recherche, mais en vain. Puis la pleine saison au potager est arrivée et comme chaqu'année, à ce moment-là, les conserves ne m'ont plus laissé  un instant pour penser à mon couple. L'anniversaire de mariage est passé et j'ai abandonné mon idée et l'ouvrage en cours...

DSC07033 (2)

Dernièrement, Pipiou nous montrait les ouvrages qu'elle reprenait et modifiait pour les améliorer. Son courage a ressuscité le souvenir de Barbie-Bergère et m'a fait un peu honte d'avoir laissé mon ouvrage en plan si près du but. Elle m'a encouragée (et oui, elle assure aussi le service après vente) et j'ai eu à coeur de ne pas la décevoir. Il ne restait vraiment que très peu de finitions à faire et Barbie 2016 a enfin vu le jour...début 2018. Mieux vaut tard que jamais!

 

DSC07043 (2)

 

DSC07045 (2)

DSC07046 (3)

J'ai quand même du mal à comprendre pourquoi Ken se fait autant prier. N'est-elle pas tentante? Surtout un jour de Saint Valentin...

Je n'ai pas abandonné l'idée de lui donner un amoureux. Pipiou m'a déjà envoyé le tuto de la tenue du marié...motivons!

Un grand MERCI à Pipiou pour son tuto généreusement offert, pour ses gentils encouragements. Je me rends compte en voyant la beauté de cette robe que j'aurais profondément regretté de ne pas la finir...

 


12 février 2018

Un blog fraichement éclos...Les petits travaux de Sandrine...

Hier, Sandrine727 m'a laissé deux gentils commentaires sur mon blog. Comme je suis une petite curieuse, j'ai suivi le lien pour voir à quoi ressemblait son domaine de publication. J'ai découvert avec surprise, que son blog venait de naître le jour même et que j'étais la première visiteuse. Quand j'ai ouvert mon blog, vous avez été nombreuses à m'encourager et je n'ai pas oublié combien ça compte au début, et même après d'ailleurs, pour prolonger la motivation. Alors, à ma modeste façon, je lui donne à mon tour un petit coup de pouce avec cet article. Je ne la connais pas et ce n'est pas avec un premier article, si prometteur soit-il que l'on peut juger de ce qu'elle va faire. Mais j'ai bien aimé sa page d'introduction...nous partageons apparemment la même façon de voir les choses au sujet d'un blog. 

Pour lui rendre visite, c'est ICI 

Bien que je ne sois pas une fan de tous ces petits animaux, faits soit au crochet ou aux aiguilles, je me suis amusée à tester le premier tuto généreusement offert de sa petite souris. C'est tellement vite fait, qu'on comprend aisément du coup pourquoi et comment ces petites bêtes arrivent à proliférer aussi vite! :-)

DSC07084 (2)

Vous savez maintenant pourquoi je m'abstiens de faire ce genre d'ouvrage, je ne suis pas très douée pour leur donner une âme. Elle a de gros yeux, mais ça, c'est quand elle a vu le morceau de fromage...les yeux plus gros que le ventre!

 

                                        Pour le tuto des petites souris, c'est ICI 

 

Un grand MERCI à Sandrine727 pour ce tuto généreusement offert qui m'a permis de faire ma première bestiole aux aiguilles...amusant à réaliser!

10 février 2018

Un châle pour grande poupée...enfin fini...

Non, je ne fais pas fumer les aiguilles et les crochets. Ce serait plutôt le contraire, en ce moment, ils refroidissent . Je me contente de finir quelques ouvrages commencés l'année dernière ou parfois même en 2016. Pour certains, il ne manquait vraiment pas grand-chose. C'est le cas de ce châle pour grande poupée. Il suffisait de  finir la bordure en picots. Je ne m'explique même pas pourquoi je ne l'ai pas terminé à l'époque. Pas facile de le prendre en photo. Je l'ai épinglé sur le mur. :-) Les motifs ressortent à peu près bien ainsi.

DSC07075 (2)

 

Il s'agit d'un modèle offert par Sylvie sur son blog "La malle ô tresor de Sylvie 2" dans son article Cadeau de Noël N°4

Ce châle est annoncé comme un mini châle, mais il est quand même grand. Il peut aller à une petite fille. Là, c'est Raphaëlle qui vous le présente.

DSC07077 (2)

DSC07080 (2)

DSC07082 (2)

Un ouvrage réalisé pour le fun...pas facile à porter au quotidien par une fillette de nos jours!

Un grand MERCI à Sylvie pour le partage de ce mini-châle très plaisant à crocheter. 

 

08 février 2018

Ne jamais dire "jamais"...

Les fidèles des fidèles se souviendront peut être qu'un jour j'avais montré l'état de "dénudation" de mes baigneurs à jouer, utilisés pour mon boulot d'ass. mat. J'en avais rhabillé un avec un tuto de Laramicelle. Je l'avais choisi parce qu'il avait le corps rigide et je lui avais tricoté la tenue deux en un "barboteuse-pull". J'avais dit alors, que je ne comptais pas habiller les autres. Puis, à Noël dernier, Poupoune a commandé un baigneur que le Père-Noël s'est empressé de lui amener. Il mesure (si je me souviens bien de ce que l'on m'a dit) 43cms. Je me suis dit qu'il serait bien de lui faire une tenue. Mais je ne l'ai pas vu (sinon en photo) et je n'ai pas le modèle sous la main. Alors, j'ai cherché dans mes poupons celui qui me semblait faire sensiblement la même taille. Et je suis allée rendre visite une fois de plus à l'amie Laramicelle. Là, dans ses tutos bien rangés, j'ai trouvé une "combinaison trois en un pull-pantalon-chaussons". Facile à réaliser grâce à ses explications précises. Ce n'était pas pour la même taille de poupon, mais en rajoutant quelques rangs par ci par là, elle est facile à adapter à un poupon plus grand.

DSC07065 (2)

DSC07069 (2)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

DSC07074 (2)

Maintenant, il ne faudrait pas que ce pauvre poupon croit qu'il va garder cette tenue. Elle va partir pour essayage. Donc, quand j'ai dit que je ne comptais pas tricoter pour ces poupons-là, je ne mentais pas. Considérons que ce n'est pas pour lui que j'ai fait cette combinaison...

Un grand MERCI à Laramicelle pour son généreux tuto que j'ai pris beaucoup de plaisir à réaliser.

06 février 2018

Rose s'est trouvé un (petit) ami...

Lors de la pendaison de crémaillère de son nouveau blog, les créas de Myjanie (2), Myjanie nous a généreusement offert le tuto d'un ensemble complet qu'elle avait créé pour Swanny; jupe et bonnet, veste. C'est à nouveau Rose qui a eu l'honneur d'enfiler la tenue que j'ai tricotée à partir de ce sympathique tuto. Je trouve que c'est tout à fait son style.

 DSC06940 (2)

DSC06939 (2)

L'ensemble complet.

DSC06945 (2)

DSC06950 (2)

Je devais lui faire des chaussures...heu...elle attend toujours mon bon vouloir. C'est que depuis le temps, je suis passée à autre chose.

Pour voir les réalisations que les copinautes ont faites de ce tuto, un petit tour à la Case aux réas de janvier  chez Myjanie ICI  

Elle est pieds nus, Rose, et pourtant, ça ne l'a pas empêchée de se faire un ami. Ils se sont déjà échangé leur petit haut.

 DSC07052 (2)

Je sais ce qu'il me reste à faire...la même veste pour Louis. Ils font tous les deux sensiblement la même taille, sauf que l'une a le corps rigide et l'autre le corps souple en tissus. 

Ce week end, j'étais à la recherche d'un Ken pour ma Barbie. J'ai fait plusieurs magasins de jouets sans en trouver l'ombre d'un. Ben, qu'est-ce qui s'passe? Qu'est devenu Ken? Pareil du côté des Princesses, les Princes charmants ont disparu! Je ne pensais pas que le "Règne de la Femme" était arrivée si vite, du moins chez les poupées mannequins. Bref, je n'ai pas trouvé mon bonheur de ce côté-là. Ça m'énerve d'autant plus que je sais en avoir un, ayant appartenu à ma fille, quelque part chez moi et que je n'arrive pas à mettre la main dessus. Je le soupçonne d'être dans les combles, mais je ne peux pas y accéder. Bref, tout ça pour expliquer l'arrivée de Louis. A être dans des magasins de jouets, j'ai regardé les poupons parce que j'en cherche un depuis Noël dernier. Non, pas celui qui vient de passer, celui d'avant encore. C'était le Noël avant que ma maman rentre en maison de retraite, elle l'avait passé à la maison. Elle m'avait donné des sous en me disant de m'acheter un cadeau qui me plairait...j'avais envie d'un poupon, pour varier le plaisir des réalisations. Depuis, je cherche mon bonheur. Les critères:   45cm, une bouille sympathique, des cheveux à peu près bien implantés, un corps rigide. Et voilà que je tombe sur Louis. Il ne correspond pas intégralement à mes critères, mais le coup de foudre ça tient à peu de choses. Ça ne s'explique pas. Celui qui était déballé avait les cheveux en bataille à force d'avoir été manipulé. Ça lui donnait un petit air irrésistible de bad boy un peu boudeur, qui m'a faite craquer. Rajoutons à ça, les mêmes joues rebondies que Rose. Il m'a aussitôt fait penser à elle...de quoi former un petit duo attendrissant. Je ne pense pas non plus lui changer son prénom d'origine...Rose et Louis, ça sonne bien à l'oreille. J'ai accueilli deux Louis dans ma carrière, ils étaient adorables tous les deux. Un prénom qui leur allait bien...il ira bien à mon poupon. ;-) Et en avant la layette!

DSC07053 (2)

Un grand MERCI à Myjanie pour le beau cadeau qu'elle nous a fait en nous offrant ces tutos si agréables à réaliser.

 


05 février 2018

Un anniversaire...un cadeau?...tirage au sort...

 

 

Je vous remercie infiniment, toutes, pour vos très gentils et encourageants messages de soutien pour mon anniblog. C'est donc reparti pour...ne nous emballons pas, qui vivra, verra...en tous cas, le temps que ça durera, j'espère bien que ce sera en votre aimable compagnie!

Je me doute  que ce n'est pas pour mes états d'âme du jour, que vous êtes venues aujourd'hui. J'ai annoncé un petit tirage au sort parmi vous, mes fidèles lectrices assidues. Je voudrais bien offrir une tenue à chacune en remerciement de vos visites et des commentaires laissés à l'occasion. Mais je ne me vois pas retricoter cette tenue 27 fois, toute plaisante qu'elle fut à créer et réaliser.

Puisque j'avais annoncé que chaque commentaire participerait au tirage, je leur ai  attribué un numéro à chacun, mis ces numéros dans une boite. 

DSC07047

J'ai attendu que ma petite main innocente arrive ce matin. Après avoir plongé dans la boite, et sur ma demande, elle a sorti un numéro.

DSC07048

DSC07049

 

Il semblerait donc que la gagnante soit celle qui a laissé le commentaire N°21

C'est toi BRY41 ! Félicitations et merci pour ta participation!

 

Il ne te reste plus, si tu le veux bien, qu'à me faire parvenir ton adresse postale par le biais de mon adresse mail, si tu l'as, sinon par le biais de contacter l'auteur, afin que je puisse te faire parvenir la tenue présentée  par Noëlle.

Encore merci à toutes pour votre aimable participation à ce petit jeu sans prétention pour fêter mon anniblog et à bientôt, j'espère...

 

Posté par LaMainVerte à 11:02 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags :

31 janvier 2018

Un anniversaire...un petit cadeau?

Et voilà, laborieusement, mais  avec entrain quand même, mon blog fête son anniversaire! Il est bien jeune et peut avouer son âge: 4 ans. Encore un bébé par rapport à certains blogs que je fréquente. Tant mieux parce qu'il n'est pas trop dur à nourrir, du coup. Un article par ci, un article par là lui permettent de survivre et de grandir lentement mais sûrement. Ce ne sera jamais un géant, ce n'est pas dans ses gènes et il n'a pas été conçu dans ce but. Il fonctionne dans la bonne humeur et à son rythme. Il ne risque pas de s'éssoufler. Il a des périodes de calme et certaines où il semble se réveiller, mais pour mieux retomber dans son apathie. A chaque sursaut, il retrouve les plus assidues et fidèles d'entre vous. Ça le rend tout guilleret et lui donne l'élan nécessaire pour aller de l'avant. Alors, pour récompenser cette fidélité, mon blog et moi même, aimerions faire un petit cadeau à l'une d'entre vous.  Oui mais quoi? La tenue que Noëlle va vous présenter...

DSC07026

DSC07025

DSC07023

Tenue offerte en cadeau d'anniblog

Un grand merci à vous toutes qui venez régulièrement faire un petit tour par ici et me laissez un gentil petit message. Ça mérite bien une petite récompense...pour savoir qui sera l'heureuse élue, un  tirage au sort sera effectué parmi tous les commentaires laissés sous cet article jusqu'au dimanche 4 février 2018 à minuit...à bientôt donc!

Posté par LaMainVerte à 17:27 - - Commentaires [59] - Permalien [#]
Tags :

26 janvier 2018

Une mère affligée...

images[2]

Je me laisse paresseusement flotter à la surface de l'eau, dans le bassin Jacques Coeur, à la limite des roseaux qui bordent la berge. J'attends patiemment l'heure à laquelle les enfants et les mamies vont venir jeter du pain sec aux canards. Je quitterai alors mon état léthargique pour prendre part au festin. Depuis que ma famille a quitté les rives du Lez, nous n'avons plus de problème pour trouver notre nourriture, les promeneurs nous en distribuent plus qu'il ne nous en faut, la bio diversité du bassin nous fournit le reste. Ils ne devraient plus tarder maintenant. Les légers gargouillis de mon estomacs en sont la preuve irréfutable. Soudain, la paix du bassin est troublée par des cris, des remous et de grandes éclaboussures. A peine  le temps de me demander la cause de ce tsunami, je me retrouve au fond d'une grande épuisette, puis propulsée dans une cage avec plusieurs de mes congénères. Nous sommes tout hébétés et n'osons même pas nous débattre. Nous nous serrons pour nous donner du courage et nous réconforter. Puis les cages sont empilées dans une camionnette qui se met à rouler vers un grand hangar. Les cages sont alors déchargées et le tri commence. Après avoir pratiqué des examens vétérinaires, certains d'entre nous, porteurs de maladies transmissibles à l'homme, vont être euthanasiés, d'autres relâchés dans différents sites naturels de la Métropole. Je dois sans doute ma survie au fait que je suis en période de gestation. Pour moi commence alors un nouveau voyage en camionnette. Au bout d'un temps qui me parait très long, le véhicule ralentit et s'arrête en rase campagne, la cage s'ouvre et je suis brutalement plongée dans l'eau fraîche d'un petit ruisseau. Un bruit de moteur qui s'éloigne . Je me retrouve seule, complètement déboussolée, dans ce nouveau décor, auquel je vais devoir m'habituer rapidement. Dans mon état, je ne peux pas me permettre de me laisser aller, au risque de mettre en danger ma future progéniture. Malgré ma détresse, je suis quand même heureuse d'avoir retrouvé un milieu aquatique, cet élément naturel indispensable à ma survie...

Ça fait maintenant deux mois que j'ai débarqué dans ce nouvel environnement. Mon instinct sauvage est revenu petit à petit. Je m'adapte jour après jour, nuit après nuit à la vie dans la nature. J'ai la chance que mon espèce n'ait pas de prédateur, je n'ai donc pas à être constamment sur mes gardes. Le seul tracas qui commence à m'obséder, c'est que la sécheresse, qui s'est installée depuis de longs mois, fait se tarir le ruisseau et se raréfier la verdure nécessaire à mes énormes rations de nourriture quotidiennes. Déjà, en temps ordinaire, je mange beaucoup (près de trois kilos par jours). Mais là, en période de gestation, il m'en faut encore plus. Mon ventre s'arrondit , j'ai du mal à me déplacer. Mon instinct me dit que le terme approche. Il va me falloir trouver un lieu plus favorable pour accueillir sereinement mes bébés. Je ne dois plus tarder, tant que j'ai encore la force de creuser un nouvel abri pour ma famille à venir. Je me mettrai en route dès ce soir...

WP_20171110_007J'ai marché, marché, presque jusqu'à l'épuisement. J'ai fini par trouver une espèce d'oasis. Un coin de verdure entretenue par une grosse fuite à un branchement du BRL (arrosage agricole avec l'eau du canal du Bas Rhône). Il était temps que je fasse cette fortuite et accueillante découverte. J'ai utilisé mes dernières forces pour creuser un tunnel dans le fossé plein d'eau. Il n'est pas très profond pour l'instant, mais suffisant pour m'abriter le temps de ma mise bas. J'ai tout ce qu'il me faut sur place pour les premiers jours qui vont suivre. Je m'allonge alors que les premières douleurs me tordent le ventre...

Je m'accorde un temps de repos bien mérité, dans la quiétude de mon petit trou douillet,  pendant que  mes petits sont accrochés à mes tétines gorgées de lait. Je passe en revue dans ma tête toutes les corvées auxquelles je vais devoir m'adonner ensuite et savoure ce moment de calme tout relatif. Calme de courte durée. Des piétinements et trépignements au dessus de ma tête font trembler la terre. Des bruits  d'engins et d'outils me font me tétaniser sur place. Mes petits, sentant mon inquiétude, s'arrêtent de téter et se mettent à couiner à l'unisson. Chut, chut, ne faites pas de bruit surtout! Ne bougez pas! Faisons nous tout petits. Si on ne nous voit pas, on ne risque rien. Je prends sur moi et essaie de retrouver une respiration normale pour faire retomber mon stress. Rassuré, mon petit monde se remet à téter goulûment. Le temps passe lentement, si lentement. Puis les bruits s'arrêtent enfin. J'attends que tout redevienne totalement silencieux et je jette un oeil par l'ouverture du tunnel. Oh, non! L'eau continue à s'écouler, mais le fossé se vide...après au moins deux années où l'eau a été gaspillée sans discontinuer, la fuite vient enfin d'être réparée. C'est peut être un bien pour la planète, mais ça ne fait pas mes affaires, ça! C'est que j'ai dorénavant une famille à charge. Je me dois de trouver à manger pour entretenir ma montée de lait, et un point d'eau dans lequel nous immerger une grosse partie de la journée...

Cette fois-ci, mon déménagement va se trouver compliqué par ma petite troupe. Mes petits marchent bien mais pas trop longtemps. Je décide de couper à travers champs pour économiser du temps et de l'énergie. Attention les enfants! un petit fossé à traverser à sec, un talus à descendre façon toboggan pour le plus petit,et nous voilà arrivés...au paradis sur terre. Regardez moi tous ces beaux légumes; des blettes, des épinards, des salades. Miam, ils sont à la fois tendres et croquants! Fini le cauchemar quotidien de  trouver à manger. Avec une réserve pareille, mon lait va être super nourrissant pour mes bébés. Ils vont devenir vigoureux et autonomes en un rien de temps. Je n'ai plus qu'à trouver un point d'eau dans le coin. Je commence à penser que je suis née sous une bonne étoile. Je n'ai pas eu trop loin à aller. J'ai découvert une petite mare assez profonde. J'ai cru comprendre, à certaines traces laissées lors de son récent passage, que je vais devoir la partager avec un sanglier solitaire. Ça ne me fait pas peur, nous pouvons cohabiter sans problème du moment que chacun reste à sa place. Depuis ce jour, je jouis béatement de ma vie de maman, comblée et sans soucis. Tous les soirs, à la nuit tombée, un petit tour dans les potagers et retour rassasiée dans le trou creusé au bord de la mare...

DSC06997 (1)Au bout d'un mois et demi de ce régime d'ogresse, les légumes ratatinés par mes soinsDSC07002 (1)

commencent eux aussi à se raréfier. Il reste bien un endroit que j'ai évité jusque là, parce qu'il est clôturé de  barrières et d'un grillage. Maintenant que les grosses incisives de mes marmots ont poussé, il n'est plus question pour moi de les allaiter. J'ai donc prévu de tenter de forcer l'accès du jardin clos. Après en avoir fait le tour, je n'ai pas vu d'endroit par lequel il était possible de rentrer. Pas de problème, avec mes longues dents, je peux faire un trou dans le grillage. Et nous voilà dans la place. Regardez, mes petits, faites comme maman. Régalez vous avec le coeur fondant de ces  petits épinards tout tendres et de ces petites frisées. Pendant ce temps, moi, je vais manger les blettes trop dures pour vous. Et maintenant que je n'allaite plus, je peux aussi compléter mon régime avec ces beaux choux de Bruxelles. Pendant deux jours de pluie, nous passons  notre temps dans ce nouvel Eldorado, sans être dérangés par âme qui vive.

DSC06995La troisième nuit, mis en confiance, nous déboulons une nouvelle fois dans ce garde-WP_20180120_002manger providentiel. Mes petits, dans un soucis d'autonomie de plus en plus grande, s'éparpillent gaiement parmi tous ces légumes plus tentants les uns que les autres. Soudain, un bruit de déclic me fait sursauter et relever la tête. Un de mes marmots, le plus  gourmand de la fratrie, se retrouve pris au piège dans une caisse en fer. Là, je sens bien que mes dents, toutes grosses qu'elles sont, ne pourront pas m'aider à le sauver. Le coeur gros, je me décide à l'abandonner pour mettre la fratrie à l'abri. Pendant une paire de nuits, nous avons évité ce potager entouré de barrières. Mais comme c'est là qu'il reste encore de quoi nous sustenter, nous y faisons quand même un tour, avec la peur au ventre, en évitant soigneusement la boite à barreaux en fer . La faim est mauvaise conseillère...mais nous restons prudents, nous avons compris la leçon. Je ne sais pas si mes petits sont armés pour la vie. Ils ont ainsi appris les dures lois de la cohabitation avec les humains. Ils vont bientôt s'émanciper et partir former à leur tour une famille. J'espère leur avoir transmis le savoir de notre espèce nécessaire à leur survis dans ce milieu hostile. J'ai rempli mon rôle de mère avec eux, je vais pouvoir penser à me reproduire à nouveau...afin d'agrandir notre déjà trop nombreuse famille de ragondins... 

Posté par LaMainVerte à 17:47 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags :

22 janvier 2018

Tuto suivi N°8 chez Myjanie...

Aussi attendu, sinon plus, que le Beaujolais Nouveau, le Tuto Nouveau est publié chez Myjanie, au Pays de L'Arc en Ciel...un "tuto suivi N°8" qui promet d'être un cru à la hauteur des précédentes cuvées. Rien qu'à voir la photo de la petite robe à la forme très originale, point de doute que plein de poupettes vont avoir prochainement l'honneur d'étrenner une nouvelle tenue issue de ce tuto.

 img_3960-copie[1]

 

Inscription ICI

 

En ce qui me concerne, je viens de m'inscrire. Ce tuto promet d'être aussi plaisant à réaliser que les précédents. Je trouve que Myjanie a beaucoup de mérite de réussir à produire des tutos suivis aussi nombreux et aussi variés...et ce n'est pas moi qui vais m'en plaindre!

Posté par LaMainVerte à 13:38 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags :

20 janvier 2018

Tentation de Pipiou...le châle "gardénia"...ma réalisation...

Dernièrement, Pipiou a  joué à nouveau les tentatrices avec le partage d'un modèle de châle au crochet, le châle Gardénia. Tentation réussie. Ce châle m'a tout de suite plu par la facilité du point de base. Pourtant, je ne me voyais pas m'embarquer dans un grand ouvrage en ce moment, je n'en ai ni le temps ni l'envie. Mais un châle pour une poupée, ça c'est dans mes cordes. Surtout que ça fait quelques temps que j'envisage d'en faire un, sans idée précise. Pipiou est tombée juste bien avec son modèle qui me paraissait très accessible à mes petites capacités. Le seul problème que j'ai rencontré, c'est au moment de centrer le motif de la bordure. Non pas que ce soit compliqué en soi, quand on calcule avant de se lancer. Oui, mais moi, je ne calcule jamais rien, à par le nombre de mailles du départ. Alors, faire et défaire ça me connaît. Et  c'est ce qui s'est passé parce que la première version avec la bordure non centrée ne me plaisait pas. Après quelques tâtonnements, le résultat est plus acceptable.

DSC06981 (2)

Et une fois n'est pas coutume, je me suis autorisé une légère mise en forme.

DSC06993 (2) 

 Noëlle a délaissé ses bébés pour jouer les mannequins. Elle n'avait pas eu sa tenue de Noël, et on avait su me faire remarquer que ce n'était pas très sympa, alors qu'elle était trop occupée pour aller faire les magasins. :-) Je me rattrape donc et c'est elle qui va avoir la primeur de l'essayage.

 DSC06990 (2)

 

DSC06992

Un petit châle pas trop compliqué à réaliser et qui fait son effet...et surtout très agréable à crocheter.

Un grand MERCI à Pipiou pour le partage de sa trouvaille qui m'a permis de réaliser une envie qui me titillait depuis un moment...et on le sait, il n'est pas bon de rester sur ses envies...