009 (3)Mais oui, bien sûr, c'est la saison où Noëlle ne chôme pas. L'été, elle joue la fourmi au son du crissement des cigales. Après les confitures, elle fait ses conserves. La voici surprise en train de s'affairer autour des tomates. Elle les a semées au mois de février, en respectant la bonne lune. Elle les a bichonnées pendant de longs mois: plantation, taille, traitements (soufre et bouillie bordelaise). Et enfin, voilà qu'après en avoir pris autant soin, la récompense est là au rendez-vous: les tomates ont mûri et ne demandent plus qu'à être cueillies avec précaution. Quelle récolte! La tomate ne se conserve pas très longtemps à l'état naturel, dommage. Il faut donc s'en occuper rapidement en évitant le passage au frigo pour en préserver toute la saveur. D'abord, elle les consomme crues en salade, c'est un tel régal après ces longs mois d'attente. Tellement meilleures que celles achetées en magasin! Ensuite, elle prépare l'incontournable coulis. Comme elle plante plusieurs variétés (Ibaza, coeurs de boeuf, cornues des Andes, roses de berne), elle les mélange et ça donne un résultat  incomparable. Quand je dis coulis, c'est presqu'un concentré. Noëlle épluche ses tomates, puis les presse pour en extraire les graines, elle les coupe en gros dés et elle les égoutte à nouveau avant de les mettre à cuire dans sa poêle. Après cuisson, la pulpe ne contient plus que très peu de jus. Elle passe le tout au moulin à légumes pour obtenir une purée homogène. Puis après refroidissement, elle met cette purée en poches fermées au soude-sac, bien à plat et elle stocke au congélateur.

Le jour où elle a décidé de faire son coulis, elle a reçu la visite de Nancy qui lui a aussitôt proposé son aide. A deux c'est tout de même plus agréable et plus rapide.

012 (4)

014 (4)

 

 

 

 

 

 

Noëlle a accepté l'aide de Nancy tout en lui recommandant de ne pas se salir. Ce à quoi Nancy a répondu:

"T'inquiète! Ma robe est aussi rouge que tes tomates!"

C'est d'ailleurs cette fameuse robe qu'elle était venue faire admirer à son amie. Cette robe, ça fait quelques temps qu'elle l'a reçue en cadeau de Michelle pour avoir participé à son petit jeu concours  bien sympathique. Admirons-là sans retenue au milieu des fleurs:

033

024 (2)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

031

028 (2)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Noëlle a envié cette robe, on s'en doute. Mais pas autant que ma petite-fille qui, à l'instar de toutes les petites filles de son âge, aime les froufrous et a trouvé cette robe "trop, trop, belle"! Ah!, là,là! Mon amour propre en a pris un coup! MdR! Tu vois Michelle, même les petites filles trouvent que tu es une créatrice géniale!

Je remercie Michelle (avec un peu de retard et je la prie de m'en excuser) pour ce très beau cadeau gagné à son petit jeu concours auquel j'ai participé avec grand plaisir...d'autant plus que j'ai eu l'heureuse surprise d'être tirée au sort.

Mais revenons à notre coulis et voyons ce que ça donne en grandeur réelle.

005 (2)

006 (3)

 

 

 

 

 

 

006 (2)

001 (5)

 

 

 

 

 

 

002 (2)

003

 

 

 

 

 

 

Cette fois, nous avions 4kgs de purée mise en sac. Nous le faisons nature, ce concentré, de façon à pouvoir l'assaisonner au moment de s'en servir, selon ce que nous voulons en faire. De même que nous faisons des sacs de différente contenance. Si ça c'est pas de l'organisation!!!

Nous avons à nouveau autant de tomates qui attendent d'être préparées. Et encore, ce n'est pas une année à tomates et nous avons subi une attaque de chenilles de la tomate...