Parce que J'étais entre deux ouvrages, que j'hésitais (et j'hésite toujours), me questionnant sur la façon de faire le suivant. Parce que j'ai retrouvé les boutons que je voulais au tout début pour la robe de Barbie "nuage de lait", boutons retrouvés lorsque je cherchais mes aiguilles à deux pointes. Parce que j'ai toujours cette poupée mannequin insatiable, qui me nargue sur le bahut de la salle à manger, me réclamant la suite de sa tenue. Pour toutes ces raisons, et peut être pour d'autres plus inconscientes, j'ai eu envie de me remettre à cette  tenue pour la compléter. Dans ma motivation, il y a certainement aussi cette invitation reçue par Miss Barbie. Sa robe était bien dans le thème, mais un peu légère pour le lieu et la saison. En ce début d'automne, les températures sont encore clémentes, alors une petite cape devrait suffire, des bottes et un parapluie parce que le temps change vite en cette saison plutôt capricieuse,  un sac pour mettre ses petites affaires pour la journée et de petits cadeaux pour ses hôtes (un bouquet de fleurs et une boite de chocolats).

Puisque j'avais retrouvé mes boutons, je les ai rapidement mis à la place des autres et je dois reconnaître que ça correspond mieux à ce que j'avais en tête dès le départ.

 

004

La ceinture ne me convenait pas non plus. Puisque mes boutons sont dorés sur les bords, je l'aurais bien vue dorée mais je trouvais ça un peu "bling bling". Mais quand Mimie m'a  gentiment susurré de la faire ainsi, ça m'a paru moins farfelu ,puisque nous étions deux à la voir ainsi. Et c'est cette option qui s'est imposée. Du coup, lâchons nous et mettons du doré par ci par là.

005

La cape n'y a pas échappé. Je l'ai réalisée avec la même laine que la tenue de soirée pour la poupée de Poupoune, laine écrue enchevêtrée de fil doré qui donne de la tenue à l'ouvrage. Je lui ai rajouté des épaulettes (ce sont des perles plates) et une bordure avec les petits pompons de la laine utilisée pour les finitions de la robe.

007

Pour le parapluie, j'ai retrouvé une ombrelle-cocktail dans ma boite à trésors. Je l'ai recouvert de papier crépon marron. J'ai rajouté des perles à chaque extrémité des baleines, au pommeau et à la pointe, une petite attache pour le fixer au poignet de la Miss.

008

Pour le sac, je ne me suis pas compliqué la vie, j'ai fait un genre de cabas avec un fond, légèrement évasé sur les côtés, une anse faite dans le même fil doré que l'attache du parapluie. Une petite boite de chocolats et un bouquet de violettes cueillies dans le jardin.

014

Le grand jour est arrivé et la Miss est fin prête pour son escapade du week end. Enfin, elle devra se contenter de ses chaussures roses, ou y aller pieds nus, parce que je réfléchis toujours à la façon de lui faire des chaussures qui tiennent la route. J'ai fait plusieurs essais mais aucun n'est suffisamment concluant pour moi. Le problème venant de la forte cambrure du pied. Mais je n'ai pas dit mon dernier mot.

016

 

En attendant, la voilà partie en voiture destination un royal relais de chasse, le Château de la Chasse dans la forêt de Montmorency. Arrivée sur les lieux, il fait tellement beau, qu'elle a décidé de garer sa voiture au parking et d'emprunter les allées cavalières pour se rendre au château.

images (3)

Elle aurait bien aimé avoir des bottes. Les chemins sont encore boueux des pluies de ces derniers jours . Les souvenirs l'envahissent. Elle se revoit avec nostalgie, au temps où étudiante, elle venait courir tous les week end sur ces chemins forestiers. Pendant que ces idées vagabondent, elle n'a pas vu le temps passer et elle a atteint le bout de la longue allée. Elle débouche sur le petit lac et comme à chaque fois, elle est submergée par l'émotion devant tant de beauté.

WP_20161030_001

Elle s'accoude à la rambarde et laisse son regard se perdre au fil de cette belle étendue d'eau dans laquelle le château se mire tout au fond du tableau. Elle est tirée de sa rêverie par le froufrou d'un vol de mouettes qui s'abattent sur l'eau, non loin d'elle.

WP_20161030_001

Elle reprend sa marche, en s'apercevant que les premiers invités commencent à arriver par le chemin opposé à celui qu'elle a choisi d'emprunter. Et c'est un peu essoufflée (décidément elle commence à manquer d'exercices physiques et devrait se remettre au sport) qu'elle atteint sa destination. Après les congratulations d'usage (au cours desquelles elle a obtenu maints compliments sur sa tenue si classe) le départ de la chasse à courre fut donné. Le silence retomba sur les lieux lui rendant son charme suranné et laissant le champ libre  aux fantômes du passé. N'ayant aucune accointances avec ce rituel de chasse qui lui parait bien cruel, la Miss n'a pas voulu se joindre à la meute. Elle va se contenter d'une petite promenade dans la forêt proche et pourquoi pas, se livrer à la recherche de champignons, comme elle avait l'habitude de le faire en famille, au bon vieux temps de son enfance. Optimiste, elle prend un grand panier et s'enfonce dans les sous bois. La généreuse lumière du soleil, filtrée par les grands arbres centenaires, donne tout leur éclat doré aux premières feuilles colorées par ce début d'automne.

20161030_171335

20161030_171219

 

 

 

 

 

 

Après avoir grimpé quelques temps, elle parvient, sur le plat, à une clairière plus dégagée au sol moussu dégageant une bonne odeur  d'humus. Et c'est là qu'elle aperçoit deux beaux cèpes, plantés dans la mousse verte qui  fait artistiquement ressortir la couleur noisette de leur beau chapeau à la courbure parfaite. Quelle chance! Elle est toute émue par sa trouvaille. Ça faisait si longtemps qu'elle n'en avait pas vu d'aussi gros et sains, même pas une petite attaque de limace. Elle se dépêche de les cueillir tout en  se félicitant d'avoir pris ce grand panier.

002 (2)

003

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Elle ferme les yeux et salive d'avance rien qu'en imaginant le goût parfumé de l'omelette aux cèpes qu'elle va pouvoir déguster un soir prochain. Nous la laisserons donc avec ses rêves culinaires, d'autant qu'elle va devoir rentrer rapidement puisque retentissent déjà au loin les cris et aboiements signifiant la fin de la chasse...

Moi qui n'aime pas trop ce genre de poupée mannequin, je me suis prise au jeu et je remercie Pipiou pour sa tentation "Barbie...un rien l'habille" à laquelle j'ai succombé avec bonheur.