Marie étant sortie du tiroir pour présenter la robe "glycine-genêt" issue du tuto de Myjanie, je me suis rendu compte qu'elle n'avait pas eu de tenue maison depuis un temps certain. Alors avant qu'elle ne retourne dans son tiroir, je lui ai créé une petite tenue complète, élégante et raffinée. Une tenue que j'imagine bien portée lors d'un mariage par la demoiselle d'honneur ou par la témoin de la mariée. Pour ce genre de cérémonie, j'adore l'association d'écru et de grenat, ça n'étonnera donc pas si je dis que c'était les couleurs de base des décos pour le mariage de ma fille, il y a déjà 15ans. Alors, quoi? Un petit coup de nostalgie en voyant grandir la première Poupette issue de cette union? Poupette qui me dépasse en taille maintenant. Elle n'a pas de mal certes, je n'étais déjà pas grande, elle grandit et moi je me tasse ;-) Mais d'année en année, ils nous font prendre un sérieux coup de vieux ces petits enfants, en devenant grands. Alors cette tenue m'a peut être permis de remonter le temps, du moins l'instant de sa réalisation.

Comme à mon habitude, j'ai commencé par la robe. J'ai trouvé un modèle phildar sur un vieux catalogue, un modèle de robe pour fillette. J'ai emprunté les points et les ai associés pour en faire une robe de poupée.

 

001

 

Je l'ai commencée par le bas avec son point "guirlande de feuilles" jusqu'à la taille marquée par une ceinture ruban. Puis continuée par une bande "losanges ajourés" et un empiècement au point de "jours en quinconce". Manches assorties à l'empiècement. Une rose crochetée avec du fil à canevas et un crochet 1.5 en décoration. Un tout petit col en picots au crochet.

 

006

 

003

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

007

 

004

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

009

005

 

 

 

 

 (cliquer sur les images pour les agrandir)

 

Quelques explications sommaires du déroulement de ma progression.

Aiguilles N°3, Laine Brio (Babou). J'aime bien son petit effet perlé qui accroche la lumière. Elle est 100% acrylique, mais pas rêche pour autant...et pour une poupée, ça ne porte pas à conséquence. Il m'a fallu 1 pelote entière pour l'ensemble, sachant que je tricote plutôt serré.

ROBE:

Devant:

Monter 71m

Faire deux rgs de point mousse.

Puis mettre en place le motif.

Faire 5motifs complets.

Au 1er rg du  6e motif, diminuer une m dans chaque groupe de 3m end.

Finir le motif sur ces mailles restantes

Au 1er rg du 7e motif, diminuer une m dans ce même groupe de m (groupe de deux m), il reste 63m sur lesquelles on termine le 7e motif.

Rg suivant, sur l'end, répartir 16dim sur le rg, il reste 47m

Faire ensuite 3rgs de côtes 1/1. A ce moment là, au milieu des 3rgs, on peut intégrer un rg de trous-trous pour passer le ruban de la taille. En ce qui me concerne, j'ai passé le ruban sans faire de trous.

Puis on met en place le motif des losanges, dont on fait les 16rgs.

Continuer avec 4rgs de côtes 1/1

Continuer en jersey en dim tous les deux rgs de chaque côté, 1fois 3m et 1 fois 2m.

Mettre ensuite en place le motif "petit quinconce ajouré"

Après 4 rangées de trous-trous, diminuer sur l'envers les 7m centrales

Puis tout en continuant le motif, dim côté encolure, sur l'env, tous les deux rgs, 1fois 3m et 1fois 2m

Après 3 autres rangées de trous-trous, rabattre les 8m d'épaule.

Dos:

Faire le même travail que pour le devant jusqu'à la fin du motif "losanges"

Séparer le travail en deux en rabattant les 3m centrales et continuer un côté après l'autre en rajoutant 4m côté bande de boutonnage. Ces 4m seront toujours tricotées au point mousse.

Même diminutions d'emmanchure que pour le devant.

A la 8e bande de trous-trous rabattre les m d'encolure et deux rgs plus haut rabattre les m d'épaule.

Ne pas oublier d'intégrer deux boutonnières sur la patte de boutonnage de droite.

Les manches :

Monter 25m.

Faire 2rgs de point mousse.

Puis un rg d'augmentations: 1m lisière *1m end, 2m end dans la même m*

Revenir sur l'env sur les 36m obtenues.

Mettre en place le motif "jours en quinconces"

Faire 4 bandes de trous-trous.

Commencer ensuite les diminutions, de chaque côté tous les deux rgs: 1fois 3m, 1fois 2m, 8fois1. Rabattre en une fois les m restantes.

Faire une seconde manche à l'identique.

Col:

Pour que cela reste aéré, je me suis contentée de faire un rg de picot au crochet le long de l'encolure.

Après coutures, un petit ruban autour de la taille et une rose faite au crochet 1.5 et du coton à canevas.

 

018

020

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

LE CHAPEAU:

Pour amplifier le grenat du ruban et de la rose, j'ai crocheté le rond du fond avec un coton Bergère de France du même coloris.

Crochet N°3

5m chaînettes fermées en rond par une m coulée. Dans le rond obtenu, faire 12b

Rg1: Doubler les brides (24b)

Rg2: 1b, 2b dans la suivante

Rg3: 2b, 2b dans la suivante

Rg4: 3b, 2b dans la suivante

Rg5: 4b, 2b dans la suivante

Arrêter le fil.

Le tour du chapeau est réalisé lui, aux aiguilles, en commençant par le rebord au point "quinconce ajouré"

Monter 137m, aiguilles N°3, même laine que pour la robe.

Faire 2rgs de point mousse.

Puis mettre en place le motif "quinconce ajouré"

Faire 4 bandes de ce motif.

Au début de la cinquième bande de trous-trous, sur le groupe de 3m (1m glissée, 2m à l'end) faire un surjet double et ceci sur un groupe sur deux.

Continuer le motif sur les m restantes

Au début de la 7e bande de trous-trous, faire la même chose sur les groupes de 3m (1m glissée, 2m end) restants.

Revenir à l'envers.

Au rg suivant, en jersey, répartir des diminutions sur le rg afin d'obtenir 83m.

Revenir à l'env.

Faire un rg de trous-trous pour passer le ruban: *2m end, 1jeté, 2m ens*

Revenir à l'envers.

Ensuite, sur les 83m mettre en place le motif "losanges" et en faire les 16rgs.

Rabattre les m

Coudre la partie tricot et la partie crochet ensemble. Passer le ruban dans les trous-trous.

J'ai cousu un galon sur le rebord du chapeau, galon emprunté à un tulle à dragées qu'il me restait du mariage de ma fille (ah ben oui, quand je dis que je ne jette rien!), pile poil la couleur qu'il me fallait.

021

 

PETIT SAC:

Pour une cérémonie, il fallait bien un petit sac, genre petite bourse. Bien suffisant pour mettre un mouchoir pour éponger la petite larme d'émotion qui peut surgir à tout moment, ou l'argent pour la quête .

Un petit fond au crochet avec le coton grenat. Une chaînette de 5m fermée en rond par une m coulée. 10db dans le trou. Rg suivant, doubler les db.

Aux aiguilles, monter 24m . Mettre en place le motif "jours en quinconce"

En faire 8 bandes de trous-trous.

Faire ensuite 2rgs de jersey

Puis un rg de trous-trous pour passer la lanière: *2m end, 1jeté, 2m ens*

Revenir sur l'envers

Faire encore 6rgs de jersey.

Puis deux rgs mousse

Rabattre souplement.

Coudre la partie tricot pour la fermer en rond. L'assembler au rond au crochet, du fond.

Il me restait un bout de galon que j'ai cousu autour de l'ouverture.

Un petit cordon en m chaînette passé dans les trous-trous et une attache élastique pour porter au poignet. J'ai un peu rembourré la bourse avant de la fermer pour la mettre en forme. Je pense que Marie saura retenir ses larmes et la pauvrette n'a pas de sous à distribuer.

 

012

 

 

LES CHAUSSURES:

Je promets à chaque tenue de faire les chaussures. Et à chaque fois, faute de temps, je passe à autre chose et n'y reviens pas.

Là, je ne pouvais pas faire l'impasse, sinon j'aurais anéanti l'effet "habillé" que je voulais donner à la tenue. Il fallait qu'elle soit complète de haut en bas. J'ai puisé ma motivation dans le fait que je n'avais qu'à faire des sandales. Qui dit "chaussures habillées", bien souvent dit "chaussures minimalistes" Donc, en apparence plus simples et plus rapides à réaliser. Ça m'a pourtant pris pas mal de temps. Déjà, chercher des matériaux à ma disposition dans mon bric-à-brac. Après de mûres réflexions qui ont duré quelques jours, j'ai arrêté mon choix pour les semelles. La semelle proprement dite, en simili bois (pour la rigidité) et la première de propreté en carton reconstitué (pour la souplesse du matériaux et une meilleure adhésion une fois les deux collées ensemble.

Pour le semblant bois, pas trop épais pour pouvoir le découper facilement, je l'ai prélevé dans un petit plateau ayant contenu des fromages de chèvre. Même si par mégarde il restait encore une petite odeur du produit, pour les pieds, ça paraîtrait naturel :-)

 

002

 

La partie semelle de propreté, je l'ai découpée dans un carton compressé ayant servi de protection d'emballage de bouteilles de vin.

 

005 (2)

Pour une fois, une fois le gabarit trouvé après quelques essais infructueux, j'ai pris la précaution de faire mes quatre semelles identiques mais symétriques bien sûr.

006 (2)

Pour les lanières, j'ai utilisé de la paille synthétique issue d'un chapeau abîme que j'avais démonté il y a quelques temps. Un petit effet dentelle, ajouré.

001 (2)

Un peu de colle par ci par là. Le temps de séchage se rajoute au délai de fabrication.

007 (2)

Un peu de couture par ci par là. Une perle pour la fermeture. Une paire de sandale est née. Comme toujours, ce n'est pas le prototype le plus réussi. On s'aperçoit, arrivée à la fin, de ce qui aurait pu être amélioré. Mais faudra se contenter du prototype. Avec le temps passé à le faire, je ne me vois pas recommencer de suite.

002 (2)

Pour des chaussures faites avec de la récup, c'est pas trop mal. Ça peut toujours donner des idées pour mieux faire.

Le bouquet de la mariée, dont elle a eu la mission de s'occuper et qu'elle a récupéré en fin de soirée, lors du départ des mariés et du lancer de bouquet. Elle en était toute rosie d'émotion!

017

Et voici la star avec sa tenue complète.

007 (3)

Une petite photo parmi les fleurs du jardin, parce que je n'ai pas pu résister à ce plaisir.

003 (2)

004 (2)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un deux petits portraits pour finir.

009 (2)

010

 

 

 

 

 

 

 

 

Cette poupée avec sa distinction innée porte super bien les tenues sophistiquées, n'est-il pas?