002 (3)Quand Louise a publié son projet pour mars 2017 intitulé "robe cocktail météo", j'ai été aussitôt séduite par sa proposition. Faire une robe tout au long du mois de mars en se laissant guider par la météo du moment où l'on tricotait cette robe, un vrai délice. Quelle idée originale et ludique. Le mois de mars, époque où le printemps et l'hiver se livrent  combat pour avoir la place, est traditionnellement un mois capricieux côté météo. Cette année, nous avons été particulièrement gâtés, tous les ingrédients étaient réunis et toujours avec excès, *grêle, vent, pluie, orage et soleil*, le tout parfois dans la même journée. Cette robe ne pouvait être que multicolore. Du blanc pour la grêle et la pluie, dés le 1er mars, le ciel se déchaînait, c'est donc la couleur de la bordure du bas, c'est par là que la robe se commence. Nous avons eu ensuite des journées mitigées avec soleil et pluie en mélange, d'où les rangs blancs mouchetés de bleu et les rangs jaunes. Mais à la mi-mars, le ciel s'est à nouveau assombri, deux jours d'orage avec pluie et grêle mêlées, ce sont les rangs bleu-marine et gris, puis blanc moucheté de bleu. Timide rayon de soleil avant l'éclaircie totale faisant naître l'arc en ciel aux rangs de la taille. Puis, cette dernière semaine, le printemps semble avoir gagné le combat, d'où le jaune du corsage. On en déduit que ce mois de mars était fidèle à lui même alors qu'on entend dire un peu partout qu'il n'y a plus de saison...

Pendant que je tricotais cette "robe météo", j'essayais de me souvenir d'une chanson apprise à l'école. J'ai assez vite retrouvé les paroles du refrain:

Giboulées peut être

Ciel éclaboussé

Grêle à la fenêtre

Vêtements cirés

Giboulées peut être

Chemins inondés

De la boue aux guêtres

Allons patauger

Ça correspondait bien à l'ambiance extérieure. Bon, pendant l'orage de grêle, je n'avais pas trop envie de chanter, j'avais la tête enfouie sous un oreiller attendant que ça passe. En écoutant quand même de temps en temps pour me rendre compte de l'ampleur du phénomène. L'orage m'angoisse, ce qui fait rire mon mari qui lui, sort sur la terrasse, pour mieux profiter du spectacle.

Maintenant il fait enfin beau et bon. De là à dire que le printemps s'est définitivement installé, il y a encore quelques échéances; comme les cavaliers au mois d'avril, période où le vent souffle dans tous les sens , ou les Saints de glace début mai, pendant lesquels de petites gelées sont encore possibles. Normalement, il n'y a qu'à partir du 13 mai (jour de ma fête) où l'on peut se croire enfin débarrassé de l'hiver. Cependant, on profite au maximum des belles journées annoncées. L'envie de s'occuper du jardin d'agrément revient avec les premières plantations de fleurs d'été. Les jardineries sont prises d'assaut, et les plages revivent. Les poupettes s'habillent de tenues colorées sur les blogs, en attendant de se dénuder un peu plus lors des chaleurs estivales. C'est tout de même plus gai!

Un grand merci à Louise pour ce tuto ludique et bien équilibré. Je me suis amusée lors de cette réalisation. La robe prévue à l'origine pour une poupée plus petite est facilement adaptable à une Nancy. Valie s'est fait un plaisir de l'enfiler...

011

004

pour aller faire la Belle au jardin!